Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'économie au coeur de la visite d'Hollande à la Réunion

Reuters21/08/2014 à 11:32

par Bernard Grollier SAINT-DENIS DE LA REUNION, 21 août (Reuters) - François Hollande a entamé jeudi sa tournée de trois jours dans l'océan Indien par une première escale à la Réunion, où il a réaffirmé dès son arrivée sa volonté de présenter de nouvelles mesures de soutien à l'économie dès la semaine prochaine. Le chef de l'Etat est particulièrement attendu dans une île dont plus de sept électeurs sur dix avaient voté pour lui en 2012 mais qui reste en proie à d'importantes difficultés économiques. Au lendemain de la publication dans Le Monde d'une interview fleuve pour commenter la situation économique de la France, le président a concédé à sa descente d'avion, à l'aéroport de Saint-Pierre, dans le sud de l'île: "je ne pensais pas que la croissance reviendrait d'un bond", a-t-il dit. Il a de nouveau évoqué les mesures en faveur du pouvoir d'achat énoncées la veille - fusion du RSA activité et de la Prime pour l'emploi, et gestes fiscaux pour les plus modestes et les classes moyennes. (voir ID:nL5N0QQ1M5 ) "Il faut avancer dans la cohérence. Dès la semaine prochaine, des propositions seront faites", a-t-il dit. Comme pour la Métropole, il a souligné la nécessité pour soutenir l'activité à la Réunion de mettre en oeuvre le pacte de responsabilité. La forte croissance des années 1990 et 2000 est un lointain souvenir dans l'île en raison essentiellement de la chute de la commande publique et de la disparition des principaux attraits des mesures de défiscalisation dans l'immobilier. Alors que le taux de chômage y atteint 29%, bien plus qu'en métropole, François Hollande a estimé qu'il fallait définir "des modalités plus favorables pour l'Outre-Mer" dans le financement des contrats d'avenir ou le taux du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE). SÉQUENCE "VERTE" ET IMMIGRATION Il a en outre affirmé qu'il donnerait "des garanties de l'Etat et de l'Europe" pour pérenniser la filière canne à sucre, dont les fortes subventions européennes pourraient baisser à partir de 2017. Une rencontre sur le thème de l'emploi était prévue ensuite à Saint-Joseph, fief socialiste du sud de l'île, puis une visite de l'usine sucrière de Bois-Rouge, dans l'Est. Une respiration l'attendait ensuite à La Plaine-des-Palmistes, village d'altitude où est implanté le siège du Parc national de la Réunion, créé en 2007 et classé au Patrimoine mondial par l'Unesco en 2010. Puis il devait poser la première pierre d'un chantier d'extension du port de commerce, avant de rejoindre le chef-lieu, Saint-Denis, pour une réunion avec des élus. Vendredi, après un petit-déjeuner avec des représentants du patronat réunionnais, il s'envolera pour Mayotte, où il abordera entre autres la question de l'immigration, imputée à l'écart de développement avec les Comores voisines. Cette immigration est marquée chaque année par de nombreux naufrages et a fait des milliers de morts depuis vingt ans. Le sujet perturbe les relations au sein de la Commission de l'Océan Indien (COI), organisation régionale qui regroupe les Comores, Madagascar, l'île Maurice, les Seychelles et la France. François Hollande participera samedi, aux Comores, au sommet des chefs d'Etat de la COI, qui envisage de se transformer en une "Communauté de l'Océan Indien" pour intégrer Mayotte et passer outre à l'opposition des Comores, qui ne reconnaissent pas la souveraineté française sur ce territoire. (Edité par Gregory Blachier)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.