Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'éclairage public "à la carte" testé en France

Reuters16/02/2012 à 12:25

PREFAILLES, Loire-Atlantique (Reuters) - Pour faire des économies d'énergie, mieux voir les étoiles ou permettre aux insectes de se reproduire dans le noir, une petite commune de France mène de front plusieurs expériences permettant de déclencher l'éclairage public "à la carte".

Préfailles, une commune littorale de Loire-Atlantique dont la population passe de 1.300 à 13.000 habitants l'été, permet depuis peu à des habitants d'allumer les lampadaires de leur rue sur simple appel téléphonique.

Dans d'autres quartiers, un lampadaire sur deux est éteint la nuit, leur intensité lumineuse est baissée de moitié ou des lampes économiques ont été couplées avec des détecteurs de mouvements et de chaleur pour déclencher l'allumage.

"Il s'agit d'un projet économique et écologique, et non pas d'un coup de pub au moment où la France a des problèmes d'approvisionnement électrique", déclare Jean-Luc Le Brigand, maire (Parti radical) de Préfailles, qui espère faire baisser au passage sa facture électrique "de 40 à 95 %".

Sur les 120 maisons du quartier de la Pointe Saint-Gildas, où les habitants peuvent déclencher l'éclairage public "sous quinze secondes" après avoir appelé un numéro gratuit, seules une vingtaine d'habitations sont des résidences principales.

"Cette initiative permet aux habitants de gérer eux-mêmes un service public : s'ils veulent faire faire des économies à la commune, à eux de voir s'ils ont vraiment besoin de cet éclairage", explique Jean-Luc Le Brigand, pour qui son initiative est "une première en France".

"On va aussi permettre à des milliers d'insectes de continuer à vivre, car la lumière des lampadaires gêne leur reproduction", relève le maire de Préfailles. "Un éclairage trop fort empêche par ailleurs d'observer les étoiles et la Voie lactée, et perturbe le sommeil humain."

L'extinction totale de l'éclairage public, qui avait été testée pendant une semaine il y a deux ans, suscite néanmoins l'opposition d'une partie de la population, notamment des commerçants.

Un bilan de l'expérimentation, qui sera menée pendant un an, doit être fait avec les habitants à partir de février 2013 lors de réunions publiques. Un appel d'offres sera alors lancé par la commune pour renouveler une partie de ses 475 lampadaires, dont certains datent des années 1970 et "éclairent plus le ciel que la route", se désole son maire.

Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.