Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'e-sport est-il vraiment un sport ?
So Foot30/04/2020 à 14:00

L'e-sport est-il vraiment un sport ?

La vie sépare souvent les gens en deux camps. Aujourd'hui, on va trancher l'un des débats les plus clivants de l'histoire de l'humanité depuis l'avènement des compétitions de jeux video ces dernières années : l'e-sport peut-il vraiment être considéré comme du sport à part entière ? Évidemment pour Steven Olivieira. Bien sûr que non selon Mathieu Rollinger. À vous de départager nos deux journalistes.

Non, l'e-sport, ce n'est pas du sport

Par Mathieu Rollinger

Les gamins ont-ils un poster de Fatal1ty dans leur piaule ? Se vante-t-on d'être passé sous la minute au démineur niveau intermédiaire pour impressionner les filles/les garçons ? Est-ce bien raisonnable de planifier une soirée pizza pour mater la finale de League of Legends ? L'épreuve du Snake est-elle proposée au bac ? Peut-on expliquer qu'on est passé à côté d'une carrière en pro à cause d'une rupture des ligaments du pouce ? Est-ce plus gratifiant d'éponger un T-shirt qui a macéré sur un fauteuil en cuir que de frotter son short plein de terre ? Peut-on improviser une partie sans matériel informatique ou connexion, quand il suffit d'une paire de chaussettes en boule pour commencer un match de foot ? Toutes ces questions, auxquelles la réponse est invariablement non, montre qu'il n'est pas possible de considérer l'e-sport comme un vrai sport. Ce n'est d'ailleurs pas un mystère : s'il a fallu accoler un "e" au terme "sport", c'était justement pour marquer cette distinction. D'ailleurs, avant d'être utilisé pour le domaine "électronique", ce préfixe est un dérivé du latin "ex", qui marque une privation ou l'action de retirer quelque chose. Le sport est une affaire de sens. Pour prendre l'exemple du football : c'est voir l'intervalle qui s'ouvre pour lâcher une passe, c'est entendre un coéquipier qui fait un appel de balle, c'est sentir le souffle de l'adversaire sur sa nuque, c'est manger un citron à la mi-temps ou boire une bière à la fin, mais c'est surtout accepter et donner des contacts. Dans sa définition classique, cette notion de plaisir physique est centrale. S'il est impossible de contester les dimensions de divertissement ou de travail de l'esprit avec les activités virtuelles, il lui manquera toujours le plaisir physique, notion centrale dans la définition classique du sport. Et ça messieurs-dames, le sport sans "e" en gardera le monopole.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer