Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'avocat général de la CJUE valide le programme QE de la BCE
Reuters04/10/2018 à 14:22

L'AVOCAT GÉNÉRAL DE LA CJUE VALIDE LE PROGRAMME QE DE LA BCE

FRANCFORT (Reuters) - La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a validé le programme d'assouplissement quantitatif (QE) de la Banque centrale européenne (BCE), déboutant des plaignants allemands qui voulaient le bloquer au niveau légal.

Ce programme d'achats massifs d'obligations doit de toute manière s'arrêter en fin d'année mais le jugement de la CJUE constituera un précédent pour les futures décisions de politique monétaire de la BCE.

"Ce programme ne viole pas l'interdiction du financement monétaire et ne dépasse pas le mandat de la BCE", écrit l'avocat général Melchior Wathelet dans un communiqué publié jeudi.

Ce dernier ne suit pas les plaignants dans leurs arguments voulant que le programme QE revienne à financer des pays endettés et à fausser le fonctionnement des marchés financiers.

L'opinion de l'avocat général n'est pas contraignante mais la CJUE la suit habituellement.

Melchior Wathelet observe en particulier que les risques associés à ces achats d'actifs ne sont qu'en partie partagés par les différents pays et que la BCE avait la capacité de les arrêter à tout moment, impliquant qu'ils ne représentaient pas une source de financement garanti pour les pays membres de la zone euro.

La CJUE a examiné la plainte sur demande de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe. Une fois son jugement rendu, le dossier sera retourné à la cour constitutionnelle allemande, que les plaignants avaient saisi en première instance.

(Francesco Canepa; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pa69337
    04 octobre14:53

    Lol ! Evidemment que d'après les traités c'est complètement illégal ! Maintenant je comprends bien que L'Europe (La CJUE) jugeant l'Europe (La BCE) ne va pas se tirer une balle dans le pieds ! Ridicule ...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer