1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'avertissement du gouverneur de la Banque de France aux dirigeants européens
Le Point02/04/2019 à 19:10

Avec la prudence qui sied à un banquier central, le gouverneur de la Banque de France appelle les États européens à l'action pour compléter l'euro. 

La campagne des élections européennes n'a pas encore véritablement démarré, mais les débats sur le bilan de l'Union européenne et de l'euro s'annoncent animés. Plutôt que d'adresser, comme c'est la tradition dans sa lettre annuelle au président de la République, ses conseils sur les réformes à mener dans le pays, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a préféré dresser un bilan de la monnaie unique à l'occasion de son 20e anniversaire.L'occasion pour le patron de cette institution indépendante du pouvoir politique, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) qui définit la politique monétaire des 19 États de la zone euro, de lancer un avertissement à peine voilé aux pays du nord de l'Europe. « Alors que des propositions ambitieuses avaient été mises sur la table, la tentation inavouée semble aujourd'hui de différer beaucoup des progrès jusqu'à une prochaine crise. » Pour fonctionner de façon optimale, l'euro a pourtant encore besoin de nombreuses évolutions, considère celui dont on dit qu'il est sur la liste des candidats sérieux pour succéder au sauveur de l'euro, l'Italien Mario Draghi, actuel président de la BCE, qui quittera son poste fin octobre. Alors que l'idée n'est pas dans le périmètre de l'institution de Francfort, François Villeroy de Galhau propose aux dirigeants de la zone de faire de l'euro une monnaie concurrente du dollar afin d'être mieux armée face aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mxnagg
    02 avril21:11

    Villeroy de Galhau propose aux dirigeants de la zone de faire de l'euro une monnaie concurrente du dollar. Il me plait bien ce Monsieur sauf qu'avec de genre d'idée il va se faire massacrer par ceux qui pense que le dollar ne doit pas avoir d'ombre sur sa terasse

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer