Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MITSUBI HEAVY IN

31.37EUR
-0.70% 

JP3900000005 MIH

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    31.37

  • clôture veille

    31.59

  • + haut

    31.37

  • + bas

    31.37

  • volume

    0

  • valorisation

    10 583 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.06.18 / 08:00:35

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur MITSUBI HEAVY IN

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à mes listes

    Fermer

L'Australie lance son appel d'offres pour des sous-marins

Reuters25/03/2015 à 13:20

par Matt Siegel ADELAÏDE, Australie, 25 mars (Reuters) - L'Australie a formellement invité mercredi l'Allemagne, la France et le Japon à concourir pour un contrat portant sur le renouvellement de sa flotte de sous-marins, donnant le coup d'envoi à un projet controversé de 50 milliards de dollars australiens (35,37 milliards d'euros) qui est devenu un enjeu politique à Canberra. Le mois dernier, l'Australie a écarté la Suède pour renouveler ses sous-marins au motif d'un manque d'expérience, malgré les protestations de l'opposition. ID:nL5N0VU019 Le gouvernement australien ne souhaitait pas l'organisation d'un appel d'offres public pour ce contrat, ce qui semblait ouvrir une voie royale pour le Japon, mais le Premier ministre Tony Abbott a finalement promis en février une certaine transparence sur le dossier lors d'un débat interne au Parti libéral au pouvoir. Lors d'une conférence mercredi avec les responsables de la marine australienne et des élus à Adelaïde, le ministre de la Défense australienne Kevin Andrews a dit que l'Allemagne, la France et le Japon étaient apparus comme des "partenaires internationaux" potentiels pour le remplacement des six sous-marins vieillissants appartenant à la classe Collins, construits avec l'aide de la Suède. Selon Kevin Andrews, "l'évaluation compétitive" prendra au moins 10 mois et, au terme de ce délai, le ministère de la Défense fera ses recommandations au gouvernement sur ses partenaires préférés. Une lettre contenant les exigences, y compris en termes de design, a été préparée pour l'appel d'offres et sera présentée dans les six mois avec les détails sur la manière dont les prétendants vont travailler avec l'industrie australienne sur le projet, a noté une source du secteur en Australie. L'allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) TKAG.DE et le français DCNS, détenu à 35% par Thales TCF.PA , ont tous les deux exprimé leur intérêt pour cet appel d'offres. "Nous avons déjà le projet de contrat. Nous avons l'énoncé des travaux," a déclaré à Reuters Philip Stanford, le président du directoire de TKMS en marge du Sommet Future Submarine. Les deux entreprises japonaises qui jusqu'à récemment étaient considérés comme les favoris du projet, Mitsubishi Heavy Industries 7011.T et Kawasaki Heavy Industries 7012.T , ont rejeté une invitation à assister à la conférence d'Adelaïde. Selon des sources, le Japon est cependant en bonne voie pour participer à l'appel d'offres, ce qui marquerait le retour de Tokyo sur le marché mondial de l'armement, un an après la levée par le Premier ministre Shinzo Abe de l'interdiction des exportations d'armes par l'archipel. Cela renforcerait aussi les liens entre deux puissances régionales, alliées de Washington. (avec Tim Kelly à Tokyo; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Valeurs associées

-0.70%
-0.40%
-0.08%
-0.73%
+0.81%
+1.49%
-0.95%
+0.15%
-0.12%
-0.44%
0.00%
+0.64%
0.00%
0.00%
0.00%
+0.12%
+0.22%
0.00%
0.00%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.