1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Australie a un nouveau Premier ministre adjoint

Le Monde26/02/2018 à 03:34

Le nouveau Premier ministre adjoint d'Australie, Michael McCormack, a été nommé à ce poste le 26 février.

Le conservateur Michael McCormack succède à Barnaby Joyce, ce dernier ayant dû démissionner en raison d'une liaison extra-conjugale avec son ancienne attachée de presse, qui attend un enfant de lui.

Un conservateur australien issu d'une région rurale, auteur jadis de déclarations hostiles aux gays, a été désigné lundi 26 février Premier ministre adjoint en remplacement de Barnaby Joyce, emporté par une polémique sur sa liaison extra-conjugale avec une ex-collaboratrice.

Michael McCormack, 53 ans, a été élu par le Parti national, formation minoritaire de la coalition conservatrice au pouvoir, pour prendre la tête du parti et devenir le numéro deux du gouvernement. « Nous sommes le parti des petites entreprises et des paysans et nous voulons nous assurer qu'il continue d'en être ainsi », a déclaré M. McCormack à la presse après le vote.

M. McCormack n'est pas aussi connu que Barnaby Joyce, qui s'était forgé une notoriété internationale en menaçant de faire euthanasier les chiens de la star américaine Johnny Depp entrés illégalement en Australie. Mais il est considéré comme une valeur sûre après le scandale qui a provoqué des tensions entre le PN et le Parti libéral du Premier ministre Malcolm Turnbull, contraignant finalement M. Joyce à la démission.

Relations interdites Celui-ci était dans la tourmente depuis début février, date de la révélation de sa liaison avec une collaboratrice de près de 20 ans sa cadette, qui attend aujourd'hui son enfant. Il avait en outre été accusé d'avoir contrevenu aux règles du gouvernement en faisant nommer sa compagne dans un cabinet ministériel.

M. Turnbull avait tiré à boulets rouges sur son adjoint et décrété l'interdiction des r...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer