Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Assemblée nationale refuse l'arrêt des négociations UE-USA

Reuters22/05/2014 à 20:35

L'ASSEMBLÉE NATIONALE REFUSE L'ARRÊT DES NÉGOCIATIONS UE-USA

PARIS (Reuters) - Les députés français ont rejeté jeudi un texte qui exigeait la suspension des négociations entre les Etats-Unis et l'Union européenne sur un accord de libre-échange transatlantique, infligeant un revers aux opposants au projet.

A trois jours des élections européennes où ce dossier est au centre des débats de la campagne, ils ont adopté par 28 voix contre huit une proposition de résolution incitant simplement les autorités françaises à la "vigilance" vis-à-vis de la Commission européenne, qui mène ces négociations au nom des Vingt-Huit.

La proposition, qui émane du groupe Front de gauche, a été fortement amendée pour en limiter la portée.

Le texte ne comporte plus la demande de suspension immédiate des négociations et ne prévoit plus de demander aux peuples de l'Union européenne de se prononcer sur leur poursuite.

Il ne comporte plus le retrait du mécanisme d'arbitrage international privé en cas de litige en remplacement de recours devant les tribunaux des Etats membres, ce que les opposants au traité de libre-échange présentent comme la porte ouverte aux poulets désinfectés à l'eau de javel et aux organismes génétiquement modifiés américains.

La nouvelle rédaction n'en demande plus l'exclusion définitive mais se contenter de proposer la suspension provisoire de la négociation sur ce point.

La demande d'une cessation des activités d'espionnage des Etats-Unis vis-à-vis de l'Union européenne n'y figure plus, au motif qu'elle serait hors sujet.

"LIGNES ROUGES"

En revanche, le gouvernement est invité à la "vigilance" et à défendre ses "lignes rouges", ce qu'il s'est engagé à faire mardi dernier devant l'Assemblée par la voix de la ministre du Commerce extérieur, Fleur Pellerin..

"Le texte a été vidé de sa substance", a protesté André Chassaigne, le président du groupe du Front de gauche, qui a voté contre la version votée. "Cela est révélateur d'une dérive libérale et atlantiste de l'exécutif."

Pour le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, la position du PS est : "Suspendre, non. Assurer de la transparence et respecter nos intérêts et faire valoir nos intérêts de façon très démocratique, oui".

Fleur Pellerin a apporté son soutien à cette résolution revue et corrigée et a plaidé pour plus de transparence.

Elle a confirmé qu'elle réunirait le 16 juin un comité stratégique de suivi constitué de parlementaires de tous les groupes et de personnalités qualifiées et qu'elle rencontrerait pour consultation le 20 juin des organisations non gouvernementales et des représentants de la société civile.

La résolution demande que le Parlement "soit dûment et étroitement associé" au suivi des négociations et que la Commission assure la transparence des négociations "afin que soit pleinement garantie la bonne information des citoyens".

Le groupe PS et celui des radicaux de gauche ont voté pour la résolution ainsi modifiée de même que groupe UDI (centriste).

Le groupe écologiste, qui soutenait la version initiale de la résolution, n'a pas participé au scrutin, estimant que la version modifiée "porte la marque du renoncement", selon Jean-Louis Roumegas.

Le groupe UMP s'est divisé mais, pour des raisons parfois opposées, les députés UMP ont majoritairement voté contre la proposition de résolution européenne.

Ainsi l'ancien ministre Xavier Bertrand, favorable au texte initial, a voté contre un texte qu'il a qualifié d'"eau tiède".

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.