1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Asie en développement subirait l'impact du Brexit et du commerce, selon la BAD
Reuters03/04/2019 à 09:19

L'ASIE EN DÉVELOPPEMENT SUBIRAIT L'IMPACT DU BREXIT ET DU COMMERCE, SELON LA BAD

par Karen Lema

MANILLE (Reuters) - La croissance des pays asiatiques en développement risque de ralentir en 2019 et en 2020 comme en 2018, a déclaré la Banque asiatique de développement (BAD), citant une montée des risques économiques liée à la guerre commerciale sino-américaine et au Brexit.

Les 45 pays d'Asie et d'Océanie concernés connaîtraient une croissance commune de 5,7% cette année contre 5,8% projetés pour 2018 et 6,2% observés en 2017, dit la BAD dans son rapport sur les perspectives de développement en Asie publié mercredi.

La BAD projetait en décembre une croissance de 5,8% en 2019. Elle prévoit 5,6% de croissance en 2020; elle serait la plus faible depuis 2001.

"Même si les hausses brutales des taux d'intérêt américains semblent avoir cessé pour le moment, les autorités doivent rester vigilantes en ces temps incertains", constate Yasuyuki Sawada, chef économiste de la BAD.

L'économie chinoise enregistrera sans doute une croissance de 6,3% cette année, poursuit la BAD, qui projetait le même taux en décembre, après 6,6% en 2018. En 2020, la croissance ralentirait encore plus pour ressortir à 6,1%.

Pékin a établi pour cette année un objectif de croissance de 6,0% à 6,5%.

L'Asie du sud restera la région asiatique jouissant de la plus forte croissance, la BAD projetant 6,8% cette année (7,1% prévus en décembre) et 6,9% en 2020.

Pour l'Inde, dont la croissance de l'an passé est anticipée à 7,0%, la BAD prévoit 7,2% de croissance cette année et 7,3% en 2020, des taux en baisse et une politique de soutien aux revenus agricoles dopant la demande.

En Asie du sud-est, la prévision de croissance de 2019 est ramenée de 5,1% en décembre à 4,9% - la Malaisie, Singapour, les Philippines et la Thaïlande enregistrant des croissances moins développées que la BAD ne le pensait jusqu'à présent - et l'institution basée à Manille prévoit 5,0% de croissance en 2020.

Mettant en avant des prix des matières premières stables, la BAD projette une inflation moyenne de 2,5% dans l'Asie en développement cette année, et non plus de 2,7%, et de 2,5% aussi en 2020.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Pierre Sérisier)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • OSS119
    03 avril09:31

    Pendant ce temps, l'Europe se déchire

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer