1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'armée US s'engage "presque quotidiennement" en Afghanistan

Reuters12/07/2016 à 17:42
 (Ajoute commentaires de Nicholson, Carter) 
    KABOUL, 12 juillet (Reuters) - Le commandant des forces 
américaines en Afghanistan, le général John Nicholson, a confié 
mardi, à l'occasion d'une visite à Kaboul du chef du Pentagone 
Ashton Carter, que les nouvelles règles d'engagement de l'armée 
US permettaient à ses troupes d'intervenir "presque 
quotidiennement" dans le pays, suggérant une hausse 
significative des opérations.  
    Un officier a indiqué que ces nouvelles règles approuvées il 
y a un mois par Barack Obama avaient déjà été appliquées une 
vingtaine de fois.  
    Le général Nicholson, qui commande à la fois la mission de 
l'Otan et une mission distincte, uniquement américaine, de lutte 
antiterroriste, ne pouvait donner auparavant ordre à ses troupes 
d'intervenir contre les insurgés qu'en cas de demande 
d'assistance urgente de la part des forces afghanes alors que 
désormais, l'armée américaine peut les accompagner en amont.  
    "Maintenant, il peut anticiper", a souligné Ashton Carter 
lors d'une conversation avec les soldats américains sur la base 
aérienne de Bagram, près de Kaboul.  
    L'armée américaine soutient les forces afghanes contre les 
taliban dans le Sud afghan et autour de Kunduz dans le Nord. 
Elle affronte également les combattants affiliés au groupe Etat 
islamique dans la province orientale de Nangarhar. 
    Ces nouvelles règles permettent un "usage beaucoup plus 
efficace" des troupes présentes sur place, a souligné Ashton 
Carter.  
    La visite du chef du Pentagone, qui n'avait pas été 
annoncée, est intervenue quelques jours après la décision de 
Barack Obama de maintenir les effectifs militaires américains en 
Afghanistan à 8.400 hommes jusqu'à la fin de l'année, plutôt que 
de les réduire sensiblement comme cela avait été évoqué. 
 
 (Yeganeh Torbati; Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer