Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'armée thaïlandaise maintient sa neutralité

Reuters14/12/2013 à 15:56

L'ARMÉE THAÏLANDAISE RESTE NEUTRE DANS LA CRISE POLITIQUE

BANGKOK (Reuters) - Les leaders de la contestation en Thaïlande ont exposé leurs projets samedi à des responsables de l'état-major des forces armées qui refusent pour l'heure de prendre parti dans la crise politique.

"Nous vivons en fonction des règles et de la raison. Une chose est sûre, nous protégeons la vie et les biens du peuple. Réprimer des émeutes ou ce genre de choses, ce n'est pas l'objet de mon travail", a déclaré le commandant suprême des forces armées, Thanasak Patimaprakorn, qui participait à un séminaire public avec les chefs de file de la contestation.

La dissolution du Parlement décidée par le Premier ministre, Yingluck Shinawatra, et l'annonce d'élections législatives anticipées le 2 février n'ont pas calmé les esprits, même si la mobilisation dans la rue semble en recul.

"Le gouvernement n'a aucune légitimité pour diriger notre pays. Aujourd'hui, la Thaïlande n'a ni gouvernement, ni Parlement. Aujourd'hui, nous sommes confrontés à un vide politique", avait déclaré plus tôt dans la journée Suthep Thaugsuban, chef de file de la contestation.

Thaugsuban prône une suspension des institutions en place et la mise en place d'un "Conseil du peuple" qui serait chargé de mener des réformes et d'en finir avec l'influence de Thaksin Shinawatra, le frère de Yingluck et ancien Premier ministre renversé par l'armée en 2006.

Dans une note diffusée tard vendredi soir, les chefs de file de la contestation précisent qu'un gouvernement intérimaire aurait pour mission prioritaire de réformer les lois électorales et l'encadrement législatif des partis politiques "pour en finir avec les achats de voix et les fraudes électorales".

Ils promettent aussi d'éradiquer la corruption, de lancer un processus de décentralisation et de mettre fin "aux politiques populistes insignifiantes qui permettent la corruption".

La contestation souhaite aussi réformer certaines agences de la fonction publique, dont la police, pour les rendre davantage comptables de leurs actions devant le peuple.

L'armée, qui a mené 18 coups d'Etat ou tentatives de coup d'Etat au cours des 80 dernières années, s'est tenue pour l'heure à l'écart de la crise actuelle mais a proposé sa médiation.

Thanasak Patimaprakorn a réaffirmé samedi que le rôle de l'armée était de servir tous les Thaïlandais.

"Si vous prenez une décision, si vous choisissez un camp, la crise sera réglée, si vous choisissez vite, le peuple vous couvrira d'éloges, vous serez un héros", lui a dit Suthep Thaugsuban.

Pour Boonyakiat Karavekphan, politologue à l'université Ramkamhaeng de Bangkok, il ne fallait pas attendre grand'chose de cette rencontre. "L'armée est tout à fait consciente qu'elle ne peut prendre parti et qu'elle ne peut agir comme elle l'a fait dans le passé parce que la communauté internationale l'observe de près", expliquait-il avant la rencontre.

Alan Raybould et Orathai Sriring; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.