1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'armée syrienne ouvre un nouveau front dans le Nord-Ouest

Reuters02/03/2016 à 12:56
 (Actualisé avec affrontements entre Kurdes et EI dans le nord, 
derniers paragraphes) 
    BEYROUTH, 2 mars (Reuters) - Les forces syriennes ont lancé 
mercredi une offensive en direction de la colline de Kabani, 
dans la province de Lattaquié, où les combats se poursuivent 
malgré la trêve entrée en vigueur vendredi à minuit, rapporte 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).  
    L'armée est soutenue par l'aviation russe, selon les 
rebelles qui tiennent cette position du nord-ouest du pays.  
    Les deux camps s'accusent mutuellement de violer l'accord de 
"cessation des hostilités" conclu sous l'égide des Etats-Unis et 
de la Russie. Cette trêve ne concerne pas la lutte contre les 
mouvements djihadistes tels que l'Etat islamique et le Front al 
Nosra, branche locale d'Al Qaïda très présente dans le 
Nord-Ouest.  
    La colline de Kabani domine Djisr al Choughour, ville de la 
province d'Idlib, voisine de celle de Lattaquié, tenue par les 
insurgés, ainsi que la plaine de Ghab, où leur progression l'an 
dernier a mis Damas en danger.  
    "Le régime et les milices essayent de prendre (la colline) 
avec un appui aérien russe et des tirs d'artillerie très 
intenses", a déclaré Fadi Ahmad, porte-parole de la Première 
division côtière, qui appartient à l'Armée syrienne libre (ASL). 
  
    "Les batailles se poursuivent dans les zones vitales 
auxquelles le régime tient et où il n'y a jamais eu de trêve. Il 
y a des bombardements et des combats. Nous sommes au cinquième 
jour (de la trêve) et il n'y a aucun changement dans ces 
secteurs", a quant à lui déploré un chef rebelle du nord de la 
région.  
    Dans la province de Rakka (nord), des combats opposent 
depuis ce week-end les miliciens kurdes syriens aux djihadistes 
de l'EI, qui ont attaqué la ville de Tel Abyad, sur la frontière 
turque. 
    Redur Xelil, un des responsables des Unités kurdes de 
protection du peuple (YPG), a déclaré mercredi que 43 des leurs 
avaient été tués de même que 140 djihadistes de l'EI. Il a 
également fait état de la mort de 23 civils. 
    Les milices kurdes, appuyées par l'aviation américaine, ont 
pris Tel Abyad l'été dernier. 
 
 (Lisa Barrington et Tom Perry, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer