1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'armée passe du kaki... au vert
Le Parisien11/09/2019 à 06:40

L'armée passe du kaki... au vert

Non, il n'est pas question de concevoir des missiles en graines de tournesol ou de fabriquer des treillis en plastique recyclé. En tout cas pas encore. Pourtant, petit à petit, le ministère des Armées opère sa mue et se met au vert. Une « task force énergie » va même y éclore dans les jours qui viennent. Car le sujet est pris très au sérieux à l'hôtel de Brienne : la moitié des consommations énergétiques de l'Etat proviennent de la Défense. Ses dépenses représentent ainsi une enveloppe de 840 millions d'euros (M€) par an. Les alternatives respectueuses de l'environnement (qui ont aussi le bon goût d'être plus économiques) et renouvelables gagnent donc du terrain.« Place au soleil », un plan de grande envergureComme à Saint-Christol (Vaucluse), où la ministre Florence Parly s'est rendue jeudi pour promouvoir une défense plus écologique. Centrale solaire, chaudière biomasse... Le 2e régiment étranger de génie n'a pas été choisi au hasard : il fait figure d'exemple en la matière, l'ensemble de ses bâtiments sont en effet optimisés sur le plan énergétique. Ainsi, le site fonctionne à 80 % avec des énergies renouvelables. Depuis 2010, la facture y a été réduite de 70 %. La tendance va se poursuivre. 5,5 ha de terrain seront bientôt loués à un opérateur pour y implanter des panneaux solaires. Un modèle « vertueux » qui devrait faire des petits... C'est en tout cas le souhait de la ministre.Un plan de grande envergure a aussi été lancé dans les Armées, « Place au soleil ». Il s'agit de développer des projets de production d'électricité d'origine photovoltaïque. Premier propriétaire foncier de l'Etat avec 274 000 ha (en métropole et en Outre-mer), le ministère s'est ainsi engagé à mettre à disposition d'ici fin 2022 quelque 2000 ha de terrain pour faire pousser des panneaux solaires. « C'est parce que nous avons l'empreinte environnementale la plus importante de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer