Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'armée malienne lance l'offensive contre le MNLA à Kidal

Reuters21/05/2014 à 21:19

OFFENSIVE DE L'ARMÉE MALIENNE À KIDAL CONTRE LE MNLA

par Adama Diarra et Tiemoko Diallo

BAMAKO (Reuters) - L'armée malienne a lancé mercredi une offensive pour reconquérir la ville de Kidal, place forte des séparatistes touaregs dans le nord du pays, où des témoins font état de combats intenses.

Des affrontements avaient éclaté samedi dernier à Kidal entre l'armée malienne et les séparatistes touaregs lors d'une visite du Premier ministre, Moussa Mara. Huit militaires et huit civils ont été tués.

Depuis, l'armée malienne a entrepris de renforcer ses positions à Kidal et dans la région et le lancement de l'offensive de reconquête semblait imminent.

"A environ 10h00 ce matin, les forces maliennes ont lancé des opérations pour sécuriser et prendre le contrôle de Kidal. Les opérations sont en cours", a annoncé le gouvernement dans un communiqué lu à la radio.

L'armée a donné l'assaut pour reprendre le siège de l'administration régionale à Kidal, aux mains des séparatistes du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) depuis le week-end dernier, explique-t-on au ministère de la Défense.

"Les combats se poursuivront jusqu'à ce que nous ayons entièrement libéré la ville", a-t-on ajouté.

Des porte-parole du ministère et de la force de l'Onu dans le pays, la Minusma, ont confirmé la reprise des combats mais n'ont pas voulu donner de précisions.

"Il ne s'agit pas seulement de tirs, ce sont des combats. Il y a eu des fusillades pendant une heure sans interruption", a déclaré un habitant de Kidal, Assikadaye Ag Warzagane, joint au téléphone.

Selon un témoin, le principal marché de la ville a été détruit.

SOLDATS FRANÇAIS EN RENFORT

Un responsable du MNLA à Kidal, Attaye Ag Mohamed, a accusé l'armée malienne d'avoir déclenché les combats et a appelé la mission de l'Onu et la communauté internationale à oeuvrer en faveur d'un cessez-le-feu.

"L'armée malienne a lancé une offensive, ouvrant le feu à l'arme lourde à 10h00 (10H00 GMT) ce matin. Des combats intenses à l'arme lourde et à la mitrailleuse ont lieu en ce moment même", a déclaré Attaye Ag Mohamed, également joint au téléphone. On pouvait entendre le bruit d'explosions au cours de la conversation.

L'état-major des armées françaises avait auparavant annoncé l'envoi d'une centaine de soldats supplémentaires au Mali après les violences du week-end à Kidal. L'effectif français de la force Serval passera donc de 1.600 à 1.700 hommes.

"La décision a été prise de prendre des éléments depuis Abidjan (Côte d'Ivoire) pour les basculer à Gao compte tenu de la période de tension", a déclaré à la presse le porte-parole des armées françaises, le colonel Gilles Jaron.

La France est intervenue militairement en janvier 2013 pour stopper puis repousser des combattants islamistes qui s'étaient emparés du nord du Mali après en avoir évincé leurs ex-alliés touaregs.

La France espérait pouvoir transférer environ 3.000 soldats du Mali vers d'autres bases du Sahel pour mener des opérations contre des groupes islamistes agissant aux confins de la Libye, du Tchad et du Niger.

Le regain de violence à Kidal l'en a dissuadé et l'armée française a décidé de décaler de quelques semaines la réorganisation son dispositif militaire dans la bande sahélo-saharienne.

(Avec Marine Pennetier à Paris et Bate Felix à Dakar, Pierre Sérisier et Mathilde Gardin pour le service français, édité par Danielle Rouquié)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.