Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'armée irakienne annonce avoir repris la ville de Nimrud

Reuters14/11/2016 à 00:03
 (Actualisé avec précisions) 
    par Dominic Evans et Ahmed Rasheed 
    BAGDAD, 13 novembre (Reuters) - L'armée irakienne a annoncé 
dimanche avoir repris à l'organisation Etat islamique (EI) la 
ville de Nimrud, célèbre pour ses ruines d'une ancienne cité 
assyrienne d'il y a 3.000 ans.  
    "Les soldats de la neuvième division blindée ont totalement 
libéré la ville de Nimrud et hissé le drapeau irakien sur ses 
bâtiments", déclare l'armée dans son communiqué. 
    Des officiers de l'armée ont annoncé par la suite que les 
djihadistes avaient été chassés de la cité antique. Nimrud se 
trouve sur la rive orientale du Tigre, à 30 km au sud de 
Mossoul, le dernier grand bastion urbain de l'EI en Irak, à 
l'intérieur duquel les forces de sécurité tentent de pénétrer 
actuellement. 
    La ville moderne de Nimrud est située à un kilomètre à 
l'ouest du site archéologique sur lequel se trouvent les ruines 
de la grande métropole de la Mésopotamie antique. Elle était 
autrefois la capitale de l'empire assyrien qui s'étendait de 
l'Egypte jusqu'à des territoires qui font partie aujourd'hui de 
l'Iran et de la Turquie. 
    L'organisation djihadiste avait diffusé l'an passé une vidéo 
dans laquelle ses combattants détruisaient au bulldozer, à la 
perceuse électrique et à l'explosif des murailles et des statues 
parmi lesquelles celles de taureaux ailés à visage humain, 
connus sous le nom de lamassu, qui encadraient les entrées du 
palais d'Assurnazirpal II, souverain d'Assyrie au IXe siècle 
avant Jésus-Christ. 
    L'armée irakienne a également pris Noumaniya, commune en 
bordure de Nimrud sur la rive orientale du Tigre à trente 
kilomètres au sud de Mossoul. 
    Pour le vice-ministre irakien de la Culture, Kaïs Hussain 
Rachid, la récupération du site antique constitue une victoire 
pour l'ensemble du monde face à l'EI qui est toujours maître des 
ruines de Ninive et de Khorsabad ainsi que de la ville d'Hatra 
située dans le désert et vieille de 2.000 ans. 
    "La libération des sites archéologiques irakiens contrôlés 
par les forces de l'obscurantisme et du mal est une victoire non 
seulement pour les Irakiens mais également pour l'humanité", a 
commenté Rachid. 
     
    IMPORTANTS DÉGÂTS 
    L'ampleur des dégâts infligés à ces vestiges n'a pas encore 
été établie précisément mais des responsables irakiens affirment 
que certains bâtiments ont été entièrement détruits. 
    Selon un rapport du ministère irakien de la Culture l'an 
passé, des panneaux muraux sculptés dans le palais de Nimrud 
avaient été volés en juillet 2014. Huit mois plus tard, des 
dégâts supplémentaires avaient été signalés. 
    Les djihadistes auraient également détruit dix taureaux 
ailés ornant les entrées du palais ainsi que le temple d'Ishtar, 
déesse de l'amour, de la guerre, du sexe et du pouvoir, et de 
Nabû, dieu de la sagesse et de l'écriture. 
    Un mois plus tard, en avril 2015, "des bandes ont fait 
totalement sauter la ville et ses bâtiments anciens", ajoutait 
le rapport. 
    Des consignes spécifiques ont été fournies par les 
conservateurs des antiquités irakiennes aux forces armées sur le 
terrain et aux forces aériennes américaines pour éviter 
d'endommager les sites archéologiques par accident. 
    Des informations ont également été fournies aux chefs 
militaires sur "l'héritage et les antiquités de Ninive" où se 
déroulent les opérations armées. 
    La ville de Nimrud avait été mise au jour au XIXe siècle par 
l'archéologue britannique Austen Layard. Maw Mallowan et sa 
femme, Agatha Christie, avaient travaillé sur le site dans les 
années 50. 
    Cette expérience et différents voyages entre la 
Grande-Bretagne et le Moyen-Orient avaient nourri plusieurs 
ouvrages de la célèbre auteure comme "Le Crime l'Orient-Express" 
et "Meurtre en Mésopotamie". 
 
 (Dominic Evans; Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.