Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« L'Arabie saoudite peut longtemps supporter la crise du prix du pétrole »
Le Point23/03/2020 à 11:27

C'est une autre crise mondiale qui a été quelque peu éclipsée par l'épidémie du coronavirus. Le 6 mars dernier, pour enrayer la baisse de la demande du pétrole liée aux conséquences de la propagation du virus, l'Organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep) ainsi que la Russie se sont réunies à Vienne (dans le format Opep+ ) pour s'accorder sur une nouvelle baisse de la production d'or noir afin de maintenir le cours du baril, alors autour de 50 dollars. Or, contre toute attente, Moscou, soucieux de ne pas perdre de parts de marché face aux producteurs de gaz de schiste américain, a refusé.Lire aussi Pétrole : « Les Saoudiens veulent punir la Russie »Dès lors, l'Arabie saoudite, troisième producteur de pétrole du monde, a décidé d'augmenter sensiblement sa production afin de faire chuter les prix, et ainsi contraindre la Russie à revoir sa position. Or, alors que le baril de brut a dégringolé à 27 dollars ce lundi, Moscou ne semble toujours pas prête à céder. Ancien vice-président exécutif de Saudi Aramco, la compagnie nationale saoudienne de pétrole, Sadad al-Husseini est l'un des meilleurs experts du secteur pétrolier saoudien. Aujourd'hui à la tête du cabinet de consultant Husseini Energy Co., il décrypte pour Le Point la stratégie de l'Arabie saoudite derrière cette impressionnante chute des cours.Le Point : Pourquoi l'Arabie saoudite a-t-elle soudainement décidé d'augmenter sa production de pétrole ?Sadad...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer