Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Pétrole Brent

78.66USD
-0.20% 
valeur indicative 67.17 EUR

XC0009677409 BRN

Ice Europ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    78.82

  • clôture veille

    78.82

  • + haut

    78.88

  • + bas

    78.63

  • +haut 12 derniers mois

    80.50

  • +bas 12 derniers mois

    44.35

  • volume

    3 161

  • dernier échange

    25.05.18 / 05:50:17

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter Pétrole Brent à mes listes

    Fermer

L'Arabie saoudite entrevoit une stabilisation des prix du brut

Reuters04/03/2015 à 17:53

(Actualisé avec détails et citations) BERLIN, 4 mars (Reuters) - Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naïmi, a déclaré mercredi s'attendre à une stabilisation des prix du pétrole après leurs plus bas de six ans touchés en janvier, affichant un optimisme prudent sur les perspectives du marché. Invité à une conférence à Berlin, il également exhorté les pays non-membres de l'Opep à coopérer et à contribuer à l'équilibre du marché pétrolier, jugeant que son pays n'avait pas à subventionner les producteurs aux coûts plus élevés. "A l'avenir, j'espère et j'attends un équilibre entre l'offre et la demande et une stabilisation des prix", a-t-il dit. "La croissance de l'économie mondiale semble plus solide", a-t-il ajouté. Ces déclarations constituent un signe supplémentaire que le premier producteur de l'Opep va s'en tenir à sa politique actuelle, consistant à défendre ses parts de marché face aux pays n'appartenant pas au cartel. Le mois dernier, le ministre saoudien avait déjà dit constater une hausse de la demande de pétrole et une accalmie des marchés. ID:nL5N0VZ26Q Mercredi sur les marchés, le baril de Brent de la mer du Nord LCOc1 , référence mondiale du pétrole, se traitait juste au-dessus de 60 dollars, soit un rebond de près de 30% depuis son creux du 13 janvier à 45 dollars le baril. L'effondrement des prix pétroliers, résultant d'un déséquilibre entre une demande atone et une offre surabondante, a commencé en juin dernier lorsque le baril était à 115 dollars, et s'est accéléré en novembre à l'issue de la réunion ministérielle de l'Opep à Vienne qui a décidé de ne pas réduire ses quotas de production. A Berlin, Ali al Naïmi a réitéré que l'Arabie saoudite ne réduirait pas sa production de pétrole sauf si ses clients lui disent qu'ils n'en veulent plus. "Mais cela ne se produira pas parce que l'Arabie saoudite est le fournisseur le plus fiable du monde", a-t-il ajouté. Prié de dire si les cours du pétrole avaient touché un plancher à 45 dollars le baril en janvier, il a répondu: "Si j'essayais de prédire le prix futur du pétrole, je ne serais pas en Allemagne mais à Las Vegas". Il a dit ne pas être courant d'un quelconque projet de réunion extraordinaire de l'Opep, la prochaine réunion régulière étant prévu en juin. "Par le passé, en coopération avec de nombreux pays, nous avons modéré les niveaux de production pour améliorer la situation du marché. Mais à présent la situation est différente. Nous avons besoin de la coopération de tous les grands producteurs", a dit le ministre. "Cela n'a absolument aucun sens que ce soit les producteurs les plus efficaces qui réduisent leur production quand nous ne représentons que 30% du marché", a-t-il ajouté. (Caroline Copley; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.