1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Arabie saoudite consomme toujours plus de pétrole

Commodesk21/11/2012 à 14:18

Commodesk - La demande en produits pétroliers a augmenté cet été en Arabie saoudite, pour atteindre un nouveau record. Selon les données communiquées par le gouvernement au Jodi Oil, chargé de compiler les statistiques mondiales sur le pétrole, les Saoudiens ont consommé l'équivalent de 2,54 millions de barils par jour entre juin et septembre, soit 9% de plus qu'à la même période l'année dernière. L'une des raisons est que le pays a subi un été particulièrement chaud.

Pourtant, l'Arabie saoudite affiche sa volonté de d'augmenter la part du gaz naturel dans son mix énergétique, afin de préserver davantage de pétrole disponible pour l'exportation. Mais, si la production gazière augmente en effet rapidement d'une année sur l'autre, cette croissance reste insuffisante face à celle de la demande pétrolière.

Avec ses 28 millions d'habitants, l'Arabie saoudite consomme plus de pétrole que des pays comme l'Allemagne, le Canada ou le Brésil... soit une consommation par habitant largement supérieure à celle des Etats-Unis.

La production électrique est encore pour moitié issue du pétrole, mais la consommation très importante tient surtout aux particularités du mode de vie saoudien. Les revenus y sont élevés, les voitures et l'air conditionné sont omniprésents. Avec un prix de l'essence exceptionnellement faible (de l'ordre de 10 centimes d'euros par litre), les Saoudiens ne sont pas incités à réduire leur consommation.

Par ailleurs, la croissance démographique contribue largement à la flambée de la demande. Selon certaines études, au rythme actuel et sans véritable changement, l'Arabie saoudite, premier exportateur, pourrait devenir importateur net de pétrole à l'horizon 2030 ou 2040...

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer