Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'année 2014 a été dévastatrice pour les enfants - Unicef

Reuters08/12/2014 à 16:14

NATIONS UNIES, 8 décembre (Reuters) - 2014 est une "année dévastatrice" pour les enfants, a déclaré lundi l'Unicef, qui parle de 15 millions de mineurs pris dans les conflits en République centrafricaine, en Irak, au Soudan du Sud, en Syrie, en Ukraine et dans les territoires palestiniens. Anthony Lake, directeur général du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), souligne dans un communiqué que l'enchaînement des crises fait en outre oublier les situations tragiques que connaissent des pays comme l'Afghanistan, la République démocratique du Congo, le Nigeria, le Pakistan, la Somalie, le Soudan ou le Yémen. Au total, l'Unicef évalue à 230 millions le nombre d'enfants vivant dans des pays ou des régions affectés par des conflits armés. "Des enfants sont tués alors qu'ils étudient en salle de classe ou dorment dans leur lit. Ils perdent leurs parents, ils sont enlevés, torturés, recrutés, violés et même vendus comme esclaves. Jamais dans l'histoire récente autant d'enfants n'ont été soumis à une telle et épouvantable brutalité", déclare Anthony Lake. Des menaces importantes à la santé et au bien-être des enfants sont également apparues cette année, à commencer par l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest, qui a fait des milliers d'orphelins et prive d'école quelque cinq millions d'enfants. "La violence et le traumatisme font plus que nuire à ces enfants, ils sapent la force de nos sociétés", estime le directeur général de l'Unicef. En République centrafricaine, où un cinquième de la population a été déplacée par les violences, 2,3 millions d'enfants sont affectés par le conflit et on estime que jusqu'à 10.000 d'entre eux auraient été recrutés par des groupes armés au cours de l'année écoulée, dont 430 ont été tués ou mutilés. Dans la bande de Gaza, 538 enfants ont péri et 3.370 autres ont été blessés pendant les cinquante jours de conflit entre le Hamas et Israël l'été dernier. En Syrie, l'Unicef estime que plus de 7,3 millions d'enfants sont affectés par la guerre civile, dont 1,7 million qui ont fui le pays. En Irak, ils seraient 2,7 millions affectés par les violences, dont 700 auraient été tués ou mutilés cette année. "Dans ces deux pays, les enfants ont été les victimes, les témoins ou même les auteurs d'une violence de plus en plus extrême et brutale", relève l'organisation. Au Soudan du Sud, 750.000 enfants ont été déplacés par les combats et 320.000 vivent dans des camps de réfugiés. Plus de 600 enfants y ont été tués et plus de 200 mutilés cette année, alors qu'environ 12.000 au total sont au service de groupes armés. (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.