Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'anesthésiste d'Orthez reste en détention

Reuters16/10/2014 à 11:58

L'ANESTHÉSISTE D'ORTHEZ MAINTENUE EN DÉTENTION

BORDEAUX (Reuters) - La cour d'appel de Pau a refusé jeudi de remettre en liberté une anesthésiste de la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques) mise en examen après le décès d'une jeune femme à la suite d'un accouchement difficile, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La chambre de l'instruction devant laquelle la praticienne avait demandé sa remise en liberté mardi s'est opposée à sa demande, notamment pour la maintenir à la disposition de la justice.

L'anesthésiste belge de 45 ans a reconnu mardi avoir consommé de l'alcool le soir des faits. Elle a été mise en examen pour "homicide involontaire aggravé".

Dans la nuit du 26 au 27 septembre, elle a participé à l'accouchement par césarienne sous anesthésie générale d'une femme de 28 ans, victime d'un arrêt cardiaque.

Conduite en urgence à l'Hôpital de Pau, la jeune femme est décédée le 30 septembre. Le bébé, lui, est sain et sauf.

L'anesthésiste a été mise en examen et placée en détention provisoire le 2 octobre après avoir reconnu lors de sa garde à vue qu'elle souffrait d'"alcoolémie chronique".

Les gendarmes qui voulaient l'entendre avaient constaté un taux d'alcoolémie de 2,18 grammes d'alcool par litre de sang et trouvé une dizaine de bouteilles d'alcool fort dans son appartement lors d'une perquisition.

Depuis, l'anesthésiste a reconnu devant le juge d'instruction que le soir des faits elle avait bu une bouteille de 50 cl d'un mélange de vodka et d'eau. Elle a toutefois assuré qu'elle n'était pas ivre, estimant ses capacités à 70%.

Il lui est reproché des erreurs dans le choix des produits et dans l'intubation de la patiente. L'autopsie a révélé que le tube relié au respirateur artificiel a été placé par erreur dans l'œsophage, ce qui a privé la victime d'oxygène durant un quart d'heure.

La maternité, déjà en sursis faute d'un nombre suffisant de gynécologues-obstétriciens, est fermée à titre provisoire depuis l'accident, le temps pour l'Agence régionale de santé (ARS) de prendre la décision, probable, d'une fermeture définitive.

(Claude Canellas, édité par Chine Labbé)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.