Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'ANC vers son pire revers électoral depuis la fin de l'apartheid

Reuters05/08/2016 à 14:32
    par Nqobile Dludla et Tanisha Heiberg 
    PRETORIA, 5 août (Reuters) - Le Congrès national africain 
(ANC) a perdu le contrôle de la municipalité symbolique de 
Nelson Mandela Bay et risque de céder d'autres grandes villes, 
même si le parti arrive en tête au niveau national, selon des 
résultats encore partiels des élections municipales qui avaient 
lieu mercredi en Afrique du Sud. 
    A Nelson Mandela Bay, municipalité du sud-est du pays 
englobant la ville de Port Elizabeth pour laquelle les résultats 
sont définitifs, l'Alliance démocratique (DA) a emporté 47% des 
voix, contre 41% pour l'ANC et 5% pour le parti de gauche 
Freedom Economic Fighters (EFF), a annoncé vendredi la 
commission électorale.  
    Cette victoire offre à la DA sa deuxième grande ville, après 
Le Cap qu'elle gérait déjà, et l'encourage pour les élections 
nationales de 2019. Des responsables de l'ANC de la région ont 
cependant déposé plainte après avoir trouvé 500 bulletins en 
leur faveur apparemment non comptabilisés. 
    Au niveau national, après dépouillement de 95% des bulletins 
de vote, l'ANC arrive toutefois en tête devant la DA et les 
Freedom Economic Fighters, une faction qui s'est séparée de 
l'ANC en 2013. Mais l'ANC reste à la traîne dans la municipalité 
de Tshwane, où se trouve la capitale Pretoria, et ne dispose que 
d'une courte avance à Johannesburg. 
    Dans un pays où plus d'un quart de la population active est 
au chômage, le parti au pouvoir fait les frais du revirement de 
millions d'électeurs noirs affectés par la stagnation 
économique, pour lesquels l'héritage du combat contre 
l'apartheid de l'ANC ne suffit plus, sur fond du scandale 
impliquant le président Jacob Zuma. 
    Jackson Mthembu, un responsable de l'ANC, a estimé que la 
perte de plusieurs municipalités constituait une "tendance 
inquiétante" pour son parti. "Nous avons besoin d'une sérieuse 
introspection, et c'est ce que nous ferons", a-t-il ajouté. 
     
    CARTES REBATTUES 
    John Ashbourne, analyste pour Capital Economics, estime que 
les résultats de ces municipales dessinent une mutation du 
système politique sud-africaine. "La DA, qui dépend 
traditionnellement des votes des Sud-Africains blancs et métis, 
paraît enfin gagner du terrain auprès de la majorité noire du 
pays", explique-t-il. 
    L'Alliance démocratique s'est choisie l'an dernier un 
dirigeant noir, Mmusi Maimane, et a promis des créations 
d'emploi et une amélioration des services sociaux en vue de 
changer son image de parti blanc. 
    Aux précédentes élections municipales, en 2011, l'ANC avait 
remporté 62% des suffrages, contre 24% pour la DA. Toute défaite 
significative du parti de Jacob Zuma dans les urnes serait 
perçue comme un signe alarmant en vue des élections législatives 
de 2019.   
    Zuma a échappé à un vote de destitution en avril, après un 
jugement de la Cour constitutionnelle lui ordonnant de 
rembourser quelque 14 millions d'euros d'argent public engagés 
pour rénover sa résidence de Nkandla.   
    Il a assuré qu'il rembourserait une partie des fonds, tout 
en rejetant toute critique sur son intégrité, mais la colère des 
Sud-Africains gronde dans un pays au bord de la récession. 
    Sur les marchés, les analystes anticipent un déclassement de 
la note du pays à "spéculatif". "Les investisseurs étrangers 
vont probablement accueillir avec joie le fait qu'un soutien 
réduit pour le parti au pouvoir, l'ANC, ait aidé les centristes 
de la DA plutôt que le parti de gauche EFF", juge encore 
l'analyste John Ashbourne. 
 
 (Julie Carriat et Laura Martin pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.