1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Allemagne s'inquiète des arrestations de masse en Turquie
Reuters15/11/2016 à 11:17

    ANKARA, 15 novembre (Reuters) - Le ministre allemand des 
Affaires étrangères a fait part de son inquiétude à propos des 
arrestations massives qui ont lieu en Turquie et du sort réservé 
aux médias depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet dernier, 
qu'il a néanmoins "fermement" condamné. 
    Frank-Walter Steinmeier a assuré son partenaire de l'Otan du 
soutien de l'Allemagne dans sa lutte contre la menace 
"terroriste" et notamment dans son combat contre l'Etat 
islamique et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). 
L'Allemagne veut améliorer ses relations avec la Turquie, a dit 
Frank-Walter Steinmeier. 
    Le chef de la diplomatie allemande a également dit qu'il 
n'était pas pour que l'Union européenne rompe les discussions 
avec la Turquie au sujet de son adhésion à l'UE. Ankara s'est 
révélé une aide très importante pour l'UE pour endiguer l'afflux 
de migrants sur son sol via l'accord à ce sujet conclu en mars 
dernier. 
    Les médias sont dans le collimateur des autorités turques 
depuis le coup d'Etat manqué de juillet, qui a été suivi 
d'arrestations de masse et de la fermeture de très nombreux 
organes de presse. 
    Dans le cadre de cette vaste purge, plus de 110.000 
personnes ont été renvoyées ou suspendues de leur fonction et 
37.000 ont été arrêtées. Dimanche, quelque 370 organisations on 
gouvernementales (ONG) ont été suspendues pour liens supposés 
avec le terrorisme. 
    Un journaliste français a été arrêté vendredi lors d'un 
reportage dans la ville de Gaziantep. Il a finalement été libéré 
trois jours plus tard.       
 
 (Sabine Siebold; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer