Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

RHEINMETALL

111.85EUR
+0.68% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007030009 RHM

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    111.10

  • clôture veille

    111.10

  • + haut

    111.85

  • + bas

    111.05

  • volume

    2 164

  • valorisation

    4 872 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:43:09

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter RHEINMETALL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter RHEINMETALL à mes listes

    Fermer

L'Allemagne pas assurée d'avoir échappé à la contraction au T2

Reuters08/08/2014 à 14:39

par Michelle Martin BERLIN, 8 août (Reuters) - Les exportations et les importations allemandes ont augmenté en juin, signe que la crise ukrainienne ne pénalisait alors qu'à la marge la première économie d'Europe, mais ce rebond est insuffisant pour apaiser les craintes d'une contraction du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre. Les chiffres publiés vendredi par l'Office fédéral des statistiques montrent une hausse de 4,5% des importations en données corrigées des variations saisonnières (CVS), la plus forte hausse d'un mois sur l'autre depuis novembre 2010, après une baisse marquée (-3,4%) en mai. Les exportations, qui avaient reculé de 1,1% en mai, ont quant à elles progressé de 0,9%, près de deux fois plus qu'attendu par les économistes interrogés par Reuters. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, les exportations ont légèrement augmenté par rapport aux trois mois précédents et les importations ont reculé. Mais même en intégrant ce modeste soutien de la balance commerciale, certains économistes estiment que le PIB pourrait avoir reculé sur avril-juin. La première estimation officielle sera publiée jeudi prochain. "(Le commerce extérieur) n'aura probablement pas compensé totalement les très mauvais chiffres de la production industrielle (...), ce qui signifie que le PIB devrait s'être légèrement contracté au deuxième trimestre", explique Christian Schulz, économiste senior de Berenberg Bank. Selon le consensus Reuters, le PIB allemand devrait avoir stagné au deuxième trimestre après une croissance de 0,8% sur janvier-mars, dopée par la douceur inhabituelle de l'hiver. Mais un nombre croissant d'observateurs n'excluent plus une contraction du PIB, ce qui serait une première depuis la fin 2012. LA RUSSIE ET LE MOYEN-ORIENT INQUIÈTENT D'autres indicateurs publiés ces tout derniers jours ont en effet déçu les attentes, comme les commandes à l'industrie, qui ont subi en juin leur plus forte baisse depuis près de trois ans, et la production industrielle, qui n'a progressé que de 0,3%, bien moins qu'attendu. Pour Carsten Brzeski, économiste senior d'ING, les exportations auront sans doute été l'unique moteur de la croissance allemande au deuxième trimestre. La préoccupation première des entreprises allemandes est aujourd'hui la crise en Ukraine et l'escalade des sanctions économiques réciproques entre la Russie et l'Occident. Les exportations allemandes vers la Russie, qui représentent 3,3% du total, ont déjà chuté d'environ 15% sur les cinq premiers mois de l'année par rapport à la période correspondante de 2013. Environ 10% des entreprises exportatrices allemandes écoulent une partie de leur production en Russie et certaines d'entre elles, comme le groupe de défense Rheinmetall RHMG.DE ou le fabricant de médicaments génériques Stada STAGn.DE , ont averti cette semaine des risques que fait peser la crise ukrainienne et ses retombées économiques sur leur activité. "En dépit des résultats positifs du premier semestre de l'année, nous sommes préoccupés par l'escalade du conflit commercial avec la Russie", a déclaré vendredi Anton Börner, le président de l'organisation patronale BGA, qui regroupe quelque 120.000 grossistes, exportateurs et sociétés de services. "Les conflits au Moyen-Orient font aussi peser une menace sur l'économie mondiale et pèsent donc sur les exportations allemandes." L'excédent commercial allemand s'est réduit en juin à 16,2 milliards d'euros, contre 18,8 milliards en mai. Il est toutefois en hausse sur l'ensemble du premier semestre, à 99,3 milliards contre 97,9 milliards un an plus tôt. Tableau de la balance commerciale ID:nB4N0PE04C Principaux indicateurs publiés en août ID:nL6N0QC1IJ Les indicateurs allemands en temps réel ECONDE (Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Valeurs associées

+0.68%
-0.07%
-0.53%
-0.27%
+1.23%
-0.17%
-1.47%
-0.54%
0.00%
-0.76%
-0.72%
-0.25%
+0.59%
-0.15%
+0.54%
-0.42%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.