Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Allemagne accepte la demande turque de poursuivre un humoriste

Reuters15/04/2016 à 15:33
    BERLIN, 15 avril (Reuters) - L'Allemagne a décidé 
d'autoriser des poursuites pénales, réclamées par la Turquie, à 
l'encontre d'un humoriste qui a lu à la télévision publique ZDF 
un poème satirique émaillé d'allusions sexuelles à l'encontre du 
président Recep Tayyip Erdogan, a annoncé vendredi Angela 
Merkel. 
    "Il y avait des opinions divergentes entre partenaires de la 
coalition, entre les conservateurs et les sociaux-démocrates", a 
déclaré la chancelière à la presse.  
    "Le résultat est que le gouvernement donnera son 
autorisation", a-t-elle ajouté, soulignant cependant que le 
gouvernement ne se prononçait pas sur le fond.  
    Les avocats de Recep Tayyip Erdogan avaient déposé plainte 
en début de semaine après la lecture, le 31 mars dernier, par 
l'animateur Jan Böhmermann, d'un texte taxant notamment le chef 
de l'Etat turc de zoophile.  
    Böhmermann entendait ainsi railler la réaction du pouvoir 
turc après la diffusion sur une autre chaîne, la NDR, d'une 
chanson satirique moquant le traitement autoritaire de la presse 
en Turquie. Ankara avait convoqué l'ambassadeur d'Allemagne pour 
réclamer une explication et Berlin avait rejeté les 
protestations turques. 
    Avant de lire son texte, Jan Böhmermann avait expliqué 
vouloir donner un exemple de "critique injurieuse" et interdite 
et défendre la liberté de création et d'opinion. 
    Selon le code pénal allemand, c'est au gouvernement qu'il 
revient d'autoriser ou non le parquet à lancer des poursuites 
pour injures à l'encontre des représentants d'un Etat étranger, 
un délit passible de trois ans de prison. 
    D'où l'embarras du gouvernement allemand, soucieux à la fois 
de ménager la Turquie sur laquelle il compte pour freiner le 
flux de migrants et réfugiés vers son territoire, et de défendre 
la liberté de création et d'expression. 
    Thomas Oppermann, haut responsable du Parti social-démocrate 
(SPD), a critiqué la décision gouvernementale. "Poursuivre la 
satire pour 'lèse-majesté' n'est pas compatible avec une 
démocratie moderne", a-t-il écrit sur Twitter.   
    La clause du code pénal requérant l'intervention de 
l'exécutif dans le champ judiciaire est rarement utilisée et 
certains responsables ont souhaité sa suppression, la jugeant 
dépassée. 
    Angela Merkel a d'ailleurs annoncé que son gouvernement 
présenterait au cours de l'actuelle législature un projet de loi 
supprimant cet article, qui devrait disparaître d'ici 2018. 
    La chancelière a justifié la décision d'autoriser des 
poursuites en soulignant l'étroitesse des liens unissant 
l'Allemagne et la Turquie. Elle a également exhorté la Turquie à 
respecter la liberté d'expression, la liberté de la presse et la 
liberté de création. 
 
 (Noah Barkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.