Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'AIE plus optimiste pour la demande de pétrole
Reuters14/04/2021 à 11:23

L'AIE PLUS OPTIMISTE POUR LA DEMANDE DE PÉTROLE

L'AIE PLUS OPTIMISTE POUR LA DEMANDE DE PÉTROLE

par Noah Browning

LONDRES (Reuters) - Le déploiement des vaccins contre le COVID-19 favorise la reprise de la demande mondiale de pétrole, a déclaré mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE) tout en soulignant que ce rebond reste fragile en raison de l'augmentation du nombre de cas d'infection dans plusieurs grands pays consommateurs.

"Les fondamentaux semblent assurément plus solides", dit l'organisation internationale dans son rapport mensuel. "L'excédent massif des stocks mondiaux de pétrole qui s'est accumulé pendant le choc de demande de l'an dernier lié au COVID-19 est en train de se résorber, les campagnes de vaccination montent en cadence et l'économie mondiale semble en meilleure santé."

Elle ajoute cependant que de nouvelles vagues épidémiques pourraient compromettre cette tendance en citant l'augmentation continue du nombre de cas en Europe, au Brésil et aux Etats-Unis.

L'AIE prévoit que l'offre et la demande de pétrole devrait se rééquilibrer au deuxième semestre de cette année et que les pays producteurs pourraient devoir augmenter leurs pompages de deux millions de barils par jour (bpj) supplémentaires pour répondre à la demande.

L'Opep et ses alliés, dont la Russie, devraient selon elle pouvoir adapter leur production aux besoins du marché, que la propagation du coronavirus soit contenue ou pas.

"Le recalibrage mensuel de l'offre du groupe pourrait lui assurer la flexibilité nécessaire pour répondre à l'évolution de la demande, en l'augmentant rapidement ou en l'ajustant à la baisse si le rythme de reprise de la demande ne se maintenait pas", dit ainsi l'AIE.

L'organisation basée à Paris précise que les stocks commerciaux de pétrole des pays de l'OCDE ont diminué en février pour le septième mois d'affilée, ce qui suggère une hausse de la demande et des importations à brève échéance.

(Version française Marc Angrand)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer