Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Afssaps renonce à promouvoir une ex-experte de Servier

Reuters23/11/2011 à 15:24

PARIS (Reuters) - L'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) a renoncé mercredi sous la pression à promouvoir une ancienne experte des laboratoires Servier qui a suivi l'évaluation du Mediator, le médicament au centre d'un scandale.

Catherine Rey-Quinio, ex-experte pour Servier d'une molécule "cousine" du Mediator, a suivi pour l'Afssaps l'évaluation de ce médicament, qui est accusé d'avoir provoqué la mort de 500 à 2.000 personnes en France avant son retrait en 2009.

"Ça crée un doute, et le doute n'est pas permis", a dit à Reuters Dominique Maraninchi, directeur général de l'Afssaps. "Il y a eu un drame, je respecte les victimes, et je ne veux pas que leurs mémoires soient humiliées par un quelconque symbole."

Dominique Maraninchi a indiqué que Catherine Rey-Quinio avait retiré sa candidature au poste de "préfigurateur" de la direction de la cancérologie et de l'hématologie de l'Afssaps auquel elle avait été nommée lundi.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, avait déclaré mercredi matin, avant l'annonce de l'Afssaps, qu'il s'opposerait à sa promotion après que les détails de son parcours professionnel eurent été révélés par Le Figaro.

"Je n'aime pas cela. Et si on veut clairement montrer qu'il y un 'avant' et un 'après' Mediator, cette personne ne peut pas assurer à l'avenir des fonctions de directrice au sein de l'Afssaps", avait-il déclaré sur France Info.

Critiquée pour son inertie présumée dans l'affaire du Mediator, l'Afssaps doit être remplacée par une Agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

ISOMÉRIDE ET MEDIATOR

Dans le cadre de cette réforme, quinze nouvelles directions doivent être créées.

"C'est pour préparer ce travail que nous avons identifié des préfigurateurs", a dit Dominique Maraninchi, précisant que les directeurs seraient ensuite nommés par le conseil d'administration de la nouvelle agence.

"Je prends acte que même sur un travail interne de préfiguration, toute personne qui a été impliquée directement ou indirectement (dans l'affaire du Mediator-NDLR) ne doit pas apparaître", a-t-il ajouté.

Catherine Rey-Quinio reprendra donc ses anciennes fonctions,

l'évaluation des produits soumis à une autorisation de mise sur le marché.

Avant de rejoindre l'Afssaps, où elle a suivi l'évaluation du Mediator de 1998 à son retrait du marché en 2009, Catherine Rey-Quinio a été en charge de l'Isoméride au sein des laboratoires Servier, un coupe-faim dont la molécule est proche de celle du Mediator et qui a été retiré du marché en 1997.

D'après Le Figaro, sa promotion aurait "fait grincer des dents et jaser dans les couloirs de l'Afssaps".

La pneumologue Irène Frachon, qui a écrit un ouvrage sur l'affaire du Mediator, s'est dite surprise par cette promotion.

"C'est étonnant parce qu'on peut imaginer qu'ayant été responsable de l'Isoméride, elle connaissait bien cette molécule, et il est étonnant qu'elle ne se soit pas inquiétée de la molécule Mediator (...) Ça pose quand même le problème de sa compétence", a-t-elle déclaré sur RTL.

Coupe-faim présenté comme un antidiabétique, le Mediator des laboratoires Servier avait été laissé sur le marché bien longtemps après son interdiction dans d'autres pays comme l'Espagne ou les Etats-Unis et malgré de multiples alertes de certaines autorités sanitaires.

Dans le sillage de ce scandale, les députés français ont voté début octobre un projet de loi réformant la sécurité sanitaire qui propose notamment de rendre obligatoires les déclarations de conflits d'intérêts dans le monde de la santé, et prévoit la création de l'ANSM en remplacement de l'Afssaps.

Chine Labbé

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.