1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'affaire Huawei au c?ur de la guerre technologique entre Pékin et Washington
Le Point12/12/2018 à 13:41

?il pour ?il, dent pour dent. La Chine n'a pas tardé à répliquer à l'administration de Donald Trump, à la suite de l'arrestation d'une dirigeante de Huawei, à Vancouver, à la demande de la justice américaine. Dans la foulée, Pékin a arrêté Michael Kovrig, un ancien diplomate canadien travaillant dans la capitale chinoise pour le prestigieux centre de recherche International Crisis Group (ICG), basé à Bruxelles. « Cette organisation n'est pas légalement enregistrée en Chine et n'y a pas déclaré ses activités », a justifié Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères pour justifier l'arrestation. Le régime fait référence à une nouvelle législation entrée en vigueur en 2016 obligeant toutes les organisations internationales travaillant sur place à livrer au régime des informations détaillées sur leurs activités. Ce cadre est un outil-clé de la reprise en main idéologique orchestrée par le président Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir en 2013, visant à museler les « influences étrangères » qui menaceraient l'emprise du Parti communiste sur la société chinoise.

Officiellement, Pékin nie tout lien entre l'arrestation de Kovrig et celle de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, au moment même où Donald Trump et son homologue Xi Jinping annonçaient une fragile trêve dans la guerre commerciale, à Buenos Aires, à la fin du sommet du G20....

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer