Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'accès aux soins se dégrade, selon Médecins du monde

Reuters16/10/2012 à 15:35

L'ACCÈS AUX SOINS SE DÉGRADE, SELON MDM

PARIS (Reuters) - Médecins du Monde (MDM) s'inquiète dans son rapport annuel d'une dégradation de l'accès aux soins des plus pauvres en France, une situation qui résulterait notamment de la complexité du système.

MDM identifie la méconnaissance par les patients des droits et des structures existantes, la barrière linguistique pour certains d'entre eux et les difficultés administratives comme les principaux obstacles à l'accès aux soins.

"En 2011, bénéficier de soins semble de plus en plus difficile dès lors que l'on dispose de moyens financiers limités, que l'on soit Français ou pas", écrit l'association dans son rapport.

"Ainsi, la complexité de l'ensemble du système et la succession des réformes en 2011 freinent l'accès aux soins de premiers recours des populations précaires, les conduisant souvent à un véritable parcours du combattant", ajoute-t-elle.

Entre 2008 et 2011, le nombre de consultations médicales dans les centres de Médecins du monde a augmenté de 22%.

Plus d'un tiers des patients reçus présentaient un retard de soins, et plus de 20% disaient avoir renoncé à se faire soigner dans les 12 derniers mois, souligne l'association, qui note une aggravation des pathologies rencontrées et de la prise en charge nécessaire.

Dans ce contexte, et en prévision de la conférence gouvernementale sur la lutte contre la pauvreté et les exclusions qui se tiendra les 10 et 11 décembre prochains, MDM demande au gouvernement de prendre des mesures exceptionnelles.

L'association propose notamment la fusion de l'aide médicale d'Etat (AME) et de la couverture maladie universelle (CMU) afin de rendre l'accès aux soins "plus simple, plus rapide et moins stigmatisant".

La CMU s'adresse aux Français et étrangers résidant légalement sur le territoire et n'étant pas couverts pas un régime obligatoire d'assurance maladie. L'AME permet quant à elle aux étrangers pauvres en situation irrégulière de bénéficier d'un accès aux soins.

Mais le dispositif d'AME est trop complexe, d'après MDM, qui salue la décision du gouvernement socialiste de supprimer le droit d'entrée de 30 euros mis en place en 2011, mais regrette notamment le critère de résidence de plus de trois mois en France.

MDM recommande également d'augmenter le seuil d'attribution de la CMU-complémentaire, dont ne bénéficient pas aujourd'hui certaines personnes sous le seuil de pauvreté.

En octobre 2011, Médecins du monde avait dénoncé un "krach sanitaire", relevant déjà une recrudescence de la pauvreté en France et un nombre croissant de patients se soignant trop tardivement.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.