Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'accès au marché unique ne s'achète pas, dit un ex-responsable de la CE

Reuters06/01/2017 à 11:51
    LONDRES, 6 janvier (Reuters) - La Grande-Bretagne ne pourra 
pas acheter l'accès au marché unique après sa sortie de l'Union 
Européenne, a averti un ancien responsable britannique à la 
Commission. 
    La Première ministre britannique Theresa May doit lancer 
d'ici la fin du mois de mars le processus de négociations de la 
sortie du Royaume-Uni de l'UE, processus censé durer deux ans,  
et certains ministres ont suggéré que Londres conserve son accès 
au marché unique en échange d'un contribution financière à l'UE. 
    Mais Jonathan Faull, qui a travaillé pendant 38 ans pour 
l'exécutif européen avant de prendre sa retraite en 2016, ne 
voit pas l'UE fonctionner de cette façon. 
    "Peut-on acheter l'accès au marché unique ? Ce n'est pas 
quelque chose qui est à vendre de cette manière", a-t-il dit 
jeudi soir à la BBC. 
    En décembre, le ministre du Brexit, David Davis, a déclaré 
qu'après le départ du Royaume-Uni de l'UE, qui retrouvera ainsi 
le contrôle des flux migratoires, le pays pourrait payer pour 
que ses entreprises gardent un accès au marché unique. 
  
    L'ex-responsable de l'UE a rejeté l'idée que Londres puisse 
parvenir à un accord similaire à celui conclu avec la Norvège, 
pays non membre de l'UE, soulignant que, si cette dernière 
contribuait au budget européen, elle avait également accepté la 
libre-circulation des ressortissants européens. 
    "En ce sens, (la Norvège) n'achète pas l'accès au marché 
unique, elle prend part au projet (européen), a-t-il dit. 
    Ces déclarations interviennent après la modification de 
l'équipe britannique chargée de négocier le Brexit. Mercredi, 
Theresa May a nommé un diplomate de carrière, Tim Barrow, comme 
représentant permanent de la Grande-Bretagne auprès de l'UE 
après la démission fracassante d'Ivan Rogers.   
    Certains investisseurs craignent que l'accès au marché 
unique soit une priorité moins importante pour le gouvernement 
que la réduction drastique de l'immigration. 
 
 (Sarah Young, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français, édité par Juliette Rouillon) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.