1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kirkouk : Kurdes et Irakiens au bord de l'affrontement
Le Point17/10/2017 à 10:26

L'épreuve de force tient en un chiffre : 15 milliards de barils, soit 40 % des réserves de brut de l'Irak. Voilà la manne convoitée par le Kurdistan irakien et le gouvernement central irakien. Une ressource considérable concentrée dans une région, celle de Kirkouk, au nord du pays. Or pour rafler le pactole, les troupes d'Erbil et de Bagdad menacent de s'affronter. Les premières, composées des peshmergas, tiennent la place depuis juin 2014, date à laquelle l'armée irakienne a fui Kirkouk face à l'avancée de Daech. Les secondes, appuyées par des milices chiites, entendent réoccuper les lieux et prennent désormais position au sud de la ville.

Pour l'heure, les uns et les autres s'observent malgré quelques escarmouches et défendent leur bon droit. Aux yeux d'Erbil, Kirkouk fait partie intégrante du Kurdistan et ses champs pétroliers découverts dans les années 1930 lui reviennent. Pas faux. Dans la province la population est majoritairement kurde même si pendant deux décennies l'ex-dictateur Saddam Hussein a encouragé l'installation de familles arabes. Autre argument : les peshmergas ont fait barrage à Daech à deux reprises, en 2014, mais aussi en 2016 lorsque les djihadistes ont tenté de se retrancher dans le centre-ville.

Le référendum passe mal à Bagdad

En face, le gouvernement irakien exige, lui, le retour à la situation antérieure. À...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer