Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kiev veut que la CPI enquête sur la Crimée et le Donbass

Reuters17/04/2015 à 14:32

LA HAYE, 17 avril (Reuters) - L'Ukraine souhaite que la Cour pénale internationale (CPI) enquête sur des crimes de guerre présumés survenus en Crimée et dans l'est du pays, a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères Pavlo Klimkine. Kiev a déjà donné à la CPI l'autorité pour enquêter sur des crimes commis sur son territoire entre le 21 novembre 2013 et le 22 février 2014, la période de la "révolution Maïdan" qui a conduit à la chute du président Viktor Ianoukovitch, avant l'annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014 et le début du conflit séparatiste dans l'Est le mois suivant. "Nous sommes très optimistes quant à un engagement bien plus poussé de la CPI", a déclaré à Reuters Pavlo Klimkine avant de rencontrer à La Haye le président et le procureur de la Cour. Une saisine de la CPI couvrirait "tout ce qui est sous son mandat, y compris les crimes contre l'humanité", a ajouté le ministre, prenant comme exemple de crime contre l'humanité un bombardement meurtrier sur le port de Marioupol qui a coûté la vie à 30 civils en janvier dernier. "Ce bombardement a tué en quelques secondes plus de 30 personnes et grièvement blessé 100 personnes", a-t-il dit. "Si vous bombardez délibérément et, j'insiste, délibérément des villes, en tuant des civils, cela n'a rien à voir (avec des opérations militaires) et nous devons en référer à la CPI." Les procureurs du tribunal de La Haye ont entamé une enquête préliminaire en avril 2014 à la demande des nouvelles autorités Kiev, pour vérifier notamment les accusations selon lesquelles les troupes de Ianoukovitch auraient tué plus de 100 manifestants à Kiev et dans d'autres villes. ID:nL6N0NH38B Les dates retenues pour l'enquête préliminaire excluent les affrontements qui se sont déroulés dans l'est du pays et en Crimée entre Russes et prorusses d'une part et pro-Kiev d'autre part après le changement de gouvernement. Pour Alex Whiting, ancien procureur à la CPI, "les procureurs ont un peu temporisé parce que c'est compliqué de savoir s'il y a eu crimes de guerre". "Mais là (pour la Crimée et l'est de l'Ukraine), il y a de nombreuses allégations de crimes de guerre, voire de crimes contre l'humanité, et ce sera beaucoup plus difficile à ignorer." (Antony Deutsch, Thomas Escritt; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.