1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Khamenei accuse les USA de vouloir détruire le nucléaire iranien
Reuters23/06/2015 à 21:31


ANKARA, 23 juin (Reuters) - Le dirigeant iranien Ali Khamenei a accusé mardi les Etats-Unis de chercher à détruire l'industrie nucléaire de l'Iran au travers de l'accord que la république islamique négocie avec le groupe P5+1 sur son programme d'enrichissement d'uranium. Les négociateurs des Six et de l'Iran ont fixé au 30 juin la date butoir pour parvenir à un accord sur les activités atomiques de l'Iran en échange d'une levée des sanctions internationales qui pèsent sur l'économie du pays. A une semaine de l'échéance, le guide suprême de la révolution iranienne a estimé que les Etats-Unis "cherchaient à détruire la totalité de l'industrie nucléaire" de son pays. "Nos négociateurs cherchent à préserver l'intégrité de l'Iran et nos avancées nucléaires pendant les négociations", a-t-il poursuivi lors d'une allocution télévisée. Le dignitaire religieux a répété qu'il n'était pas question d'autoriser des inspections de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aux sites militaires iraniens, estimant qu'il s'agissait "d'une ligne rouge" qui ne pouvait pas être franchie. Il a également exclu l'hypothèse d'un gel des activités nucléaires sensibles pendant une période de dix à douze années. "Geler la recherche et le développement de l'Iran pour une période aussi longue que dix ou douze ans n'est pas acceptable", a-t-il affirmé. Il a en revanche demandé une levée immédiate des sanctions pesant contre l'Iran dès que l'accord sera signé et non une levée progressive comme le proposent les pays occidentaux. "Les sanctions doivent être levées immédiatement lorsque l'accord sera signé et cette levée ne doit pas être liée aux vérifications de l'agence de contrôle de l'Onu", a-t-il dit. (Parisa Hafezi; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer