Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kerry promet le soutien américain à l'Irak face à l'EIIL

Reuters23/06/2014 à 21:33

KERRY PROMET LE SOUTIEN AMÉRICAIN À L'IRAK FACE À L'EIIL

par Lesley Wroughton et Ahmed Rasheed

BAGDAD (Reuters) - En visite lundi à Bagdad, le secrétaire d'Etat américain a plaidé l'union face aux extrémistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et a promis le soutien "intense et durable" des Etats-Unis au gouvernement irakien pour les repousser.

Le chef de la diplomatie américaine, dont la venue en Irak n'avait pas été annoncée, a rencontré pendant une heure et quarante minutes le Premier ministre Nouri al Maliki qui s'est dit déterminé à respecter la date-butoir du 1er juillet pour la formation d'un nouveau gouvernement, à la suite des élections législatives qu'il a remportées le 30 avril dernier.

La semaine dernière, le président Barack Obama a annoncé l'envoi de conseillers militaires américains en Irak pour aider les forces gouvernementales à faire face aux djihadistes.

Le président américain n'a pas exclu, si nécessaire, des frappes aériennes pour stopper l'avancée des islamistes et a invité Maliki, contesté par la minorité sunnite du pays, à faire des gestes envers toutes les communautés religieuses et ethniques irakiennes.

"Il s'agissait aujourd'hui d'obtenir de tous les dirigeants une clarification sur le processus de formation du gouvernement", a dit John Kerry. "Le Premier ministre Maliki a affirmé, clairement et à plusieurs reprises, qu'il respecterait la date du 1er juillet" pour former ce nouveau gouvernement, a-t-il ajouté.

"Le soutien (des Etats-Unis à Bagdad) sera intense et durable et si les dirigeants irakiens prennent les mesures nécessaires pour rassembler le pays, ce sera efficace", a poursuivi le secrétaire d'Etat.

"Cela permettra aux forces de sécurité de faire face à l'EIIL plus efficacement, afin de préserver la souveraineté de l'Irak, tout comme les intérêts vitaux de l'Amérique et de la région."

"L'EXISTENCE MÊME DE L'IRAK MENACÉE"

"C'est l'existence même de l'Irak qui est menacée et les dirigeants irakiens doivent de toute urgence repousser cette menace. L'avenir de l'Irak dépend des choix qui seront faits dans les prochains jours et dans les prochaines semaines", a insisté John Kerry.

Dans son entourage, on notait toutefois que l'avancée des djihadistes de l'EIIL et de leurs alliés sunnites vers Bagdad s'est nettement ralentie.

Des tribus sunnites se sont néanmoins emparées dimanche du poste-frontière de Touraïbil, seul point de passage entre l'Irak et la Jordanie, après la fuite des forces de sécurité irakiennes. Des djihadistes emmenés par l'EIIL ont aussi conquis au cours du week-end trois villes de l'Ouest irakien, de même que deux postes-frontières à la frontière avec la Syrie.

De récents entretiens entre le Premier ministre irakien et des responsables américains s'étaient déroulés dans une atmosphère tendue. Des émissaires américains ont même indiqué, en termes diplomatiques, que Washington était "ouvert" à un départ du Premier ministre, en place depuis mai 2006.

L'administration américaine a opportunément fait fuiter vendredi que les agences du renseignement américains avaient alerté à plusieurs reprises ces deux dernières années des risques de la politique menée par Maliki.

Ces rapports signalaient explicitement que le gouvernement irakien suscitait une violente animosité parmi la communauté sunnite, qui représente 35% environ de la population, au point de renforcer l'EIIL, émanation d'Al Qaïda dirigée par le mystérieux Abou Bakr Al Baghdadi.

Un proche allié de Maliki rapporte que le Premier ministre chiite, qui avait officiellement demandé l'aide de l'aviation américaine, est de plus en plus irrité par l'attitude de Washington.

(Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.