Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kerry évoque des conséquences si l'accord est enfreint en Syrie

Reuters23/02/2016 à 20:10
 (Actualisé tout du long) 
    WASHINGTON/BEYROUTH, 23 février (Reuters) - Le secrétaire 
d'Etat américain John Kerry a estimé mardi que ce serait une 
erreur de la part de la Russie ou de toute autre partie prenante 
au conflit en Syrie de ne pas respecter l'accord de cessation 
des hostilités, précisant qu'un tel cas de figure aurait des 
conséquences. 
    "Quiconque pense qu'il peut violer cet accord en toute 
impunité commet une grave erreur", a expliqué John Kerry devant 
la commission sénatoriale américaine des Affaires étrangères. 
    "La preuve se fera par les actes dans les prochains jours", 
a poursuivi le secrétaire d'Etat américain, précisant que 
d'autres options, pouvant inclure une action militaire, sont à 
l'étude si une transition politique visant à remplacer l'actuel 
administration au pouvoir ne voit pas le jour en Syrie. 
    "D'importantes discussions sont actuellement en cours en vue 
d'un plan B si nous ne parvenons pas à réussir à la table des 
négociations", a ajouté le chef de la diplomatie américaine. 
    John Kerry a jugé que les deux prochains mois diront si on 
peut croire à ce processus de transition et si le clan Assad 
entend "prendre de véritables décisions quant au processus de 
formation d'un gouvernement de transition". 
    "Si nous attendons plus longtemps, il risque d'être trop 
tard pour conserver l'unité de la Syrie", a-t-il jugé. 
    François Hollande s'est entretenu au téléphone avec David 
Cameron, Angela Merkel et Barack Obama au sujet de la situation 
en Syrie. 
    Les présidents français et américain, le Premier ministre 
britannique et la chancelière allemande "ont indiqué qu'ils 
seraient très vigilants sur le respect des engagements conclus 
le 11 février par le Groupe international de soutien à la Syrie 
(GISS) et notamment l'arrêt des frappes de la Russie et du 
régime syrien sur les groupes d'opposition modérés et les 
populations civiles", précise l'Elysée dans un communiqué.     
    Lors des discussions du 11 février dernier des représentants 
des grandes puissances réunis à Munich, la Russie s'était 
déclarée prête à discuter d'un cessez-le-feu à partir du 1er 
mars.   
    François Hollande, David Cameron, Angela Merkel et Barack 
Obama ont également "insisté sur l'urgence de prendre toutes les 
mesures nécessaires afin de mettre un terme à la crise 
humanitaire, en particulier à Alep". 
    De son côté, le Haut conseil pour les négociations (HCN), 
représentant l'opposition syrienne, a annoncé mardi soir que la 
Russie avait intensifié ses frappes aériennes depuis l'annonce 
de l'accord américano-russe lundi. 
    Salem al Mouslet, porte-parole du HCN, a dit craindre le 
pire dans les jours à venir avant que l'accord entre en vigueur 
samedi. 
    "L'intensification des bombardements vise les zones d'Alep, 
de Homs et de Daraya (ville située au sud de Damas). Nous nous 
attendons à encore plus de raids de la part du régime et de la 
part de la Russie", a-t-il poursuivi. 
    "Nous examinons cet accord de trêve et nous nous inquiétons 
des zones d'ombre", a-t-il dit. "Nous n'avons pas d'objections 
s'il est appliqué d'une manière précise, sans que la Russie 
cherche à s'en servir comme excuse pour viser les factions 
révolutionnaires modérées". 
     
 
 (Patricia Zengerle avec Tom Perry à Beyrouth et Myriam Rivet à 
Paris; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.