Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kerry en Birmanie pour encourager la transition démocratique

Reuters22/05/2016 à 05:35
    NAYPYITAW, 22 mai (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain 
John Kerry effectue dimanche sa première visite au gouvernement 
birman issu des élections démocratiques de l'an dernier.  
    Il entend à cette occasion y encourager les réformes et 
souligner la nécessité de changements plus poussés en matière de 
défense des droits de l'homme, a dit un responsable américain. 
    Avant de rejoindre Barack Obama au Vietnam lundi, John Kerry 
rencontrera la lauréate du prix Nobel de la paix Aung San Suu 
Kyi, qui reste interdite de mandat présidentiel en vertu de la 
Constitution rédigée par l'ex-pouvoir militaire. 
    John Kerry, dont la dernière visite remonte à 2014, 
rencontrera séparément le chef des forces armées birmanes, le 
général Min Aung Hlaing. 
    "Nous cherchons de nouvelles manières de soutenir ce nouveau 
gouvernement", a dit un responsable américain accompagnant le 
secrétaire d'Etat à des journalistes. 
    La semaine dernière, les Etats-Unis ont levé certaines 
sanctions imposées à la Birmanie dans le but de soutenir des 
réformes politiques et la croissance économique. Des 
restrictions frappant les institutions financières birmanes ont 
été supprimées, et sept entreprises publiques ont été retirées 
d'une liste noire.   
    Plus d'une centaine d'individus et de groupes restent 
toutefois sur cette liste noire de Washington, qui interdit aux 
banques et aux entreprises américaines de faire affaire avec ces 
derniers. 
    "Pour le moment, il nous faut accepter le fait qu'il y a des 
individus et des entités dans le pays qui ne sont pas 
complètement solidaires de la transition démocratique et qui 
préfèrent le bon vieux temps", a dit le responsable. 
    "Nous voulons également encourager l'armée en Birmanie à 
continuer d'avancer dans un rôle de consolidation de la 
démocratie afin d'aider les réformes démocratiques 
supplémentaires", a-t-il ajouté. 
    Les Etats-Unis soutiennent de longue date le rôle actif de 
l'ex-opposante Aung San Suu Kyi dans la transition démocratique. 
Ce mois-ci, une remarque de sa part au nouvel ambassadeur 
américain Scott Marciel, suggérant d'abandonner le terme de 
Rohingya pour désigner la minorité musulmane persécutée du pays, 
a toutefois créé la surprise. 
    Les Rohingyas sont généralement mal vus en Birmanie, y 
compris par certains membres du parti de Suu Kyi, où on les 
considère comme des immigrants clandestins venus du Bangladesh. 
 
 (Lesley Wroughton; Julie Carriat pour le service français, 
édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.