1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Kerry aux Emirats pour discuter de l'opposition syrienne
Reuters23/11/2015 à 07:47

ABOU DHABI, 23 novembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit s'entretenir ce lundi à Abou Dhabi avec des représentants des autorités saoudienne et émiraties dans le cadre de la préparation d'une conférence des groupes de l'opposition syrienne. Participeront à cet entretien le prince héritier des Emirats arabes unies, cheikh Mohammed bin Zayed al Nahayan, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al Jubeir. Les trois hommes doivent discuter des moyens d'unifier les opposants au président Bachar al Assad, a précisé un haut responsable du département américain d'Etat. Leur rencontre s'inscrit dans la lignée de la conférence de Vienne, le 14 novembre dernier, où les puissances impliquées dans la crise syrienne (1) ont esquissé une feuille de route en vue d'un règlement politique du conflit syrien. (voir ID:nL8N13A006 ) Le communiqué de Vienne fixe notamment comme objectif de parvenir à l'ouverture de discussions formelles entre le gouvernement syrien et l'opposition d'ici au 1er janvier, ce qui implique d'identifier avant cela les composantes de l'opposition syrienne appelés à participer à ce processus politique. (1) Arabie saoudite, Iran, Turquie et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu - Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine. (Lesley Wroughton; Henri-Pierre André pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    23 novembre08:29

    J'aime le pragmatisme des US, ils discutent avec les vrais responsables pendant que des clodos aspergent de bombe un désert qui par définition est un désert, qu'il soit syrien ou non !!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer