1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kering-Les changes pèseront sur la marge au S1 2015
Reuters17/02/2015 à 09:46


PARIS, 17 février (Reuters) - Kering PRTP.PA a publié mardi des résultats 2014 en baisse, affectés par des effets de change défavorables et marqués par un recul des performances de Gucci, son principal centre de profit en perte de vitesse. Pour 2015, le groupe également propriétaire de Bottega Veneta ou Puma PUMG.DE , a fait savoir que les évolutions des devises pourraient avoir un impact favorable sur ses ventes mais pourraient peser sur la marge opérationnelle au premier semestre en raison du coût de ses couvertures de changes. Le directeur financier Jean-Marc Duplaix a précisé lors d'une conférence téléphonique que le groupe regardait "toutes les options" concernant l'avenir du chausseur Sergio Rossi. Les ventes de Kering ont totalisé 10,04 milliards d'euros sur l'année 2014, en ligne avec le consensus Reuters de 10,05 milliards, signant une hausse de 4,0% en données publiées et de 4,5% à taux de changes constants. Sur le seul quatrième trimestre, la croissance organique de Gucci a encore reculé (-0,5%), après une baisse de 1,3% sur neuf mois, tandis que celle de Bottega Veneta a ralenti à 6,8% (après +15%) et que celle de Saint Laurent a poursuivi sa brillante trajectoire à +25,3% (après +28%). Le résultat opérationnel courant a reculé de 5% à 1,66 milliards d'euros en 2014, un chiffre légèrement inférieur aux 1,69 milliard du consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le résultat net récurrent part du groupe a reculé de 4,4% à 1,18 milliard d'euros et le dividende proposé a été porté à 4,0 euros contre 3,75 euros un an auparavant. L'équipementier sportif Puma PUMG.DE , en plein repositionnement sur son coeur de métier - les chaussures de sport - a stoppé le déclin de ses ventes mais sa rentabilité reste encore à la peine. ID:nL5N0VQ25M Le communiqué : http://bit.ly/1AykNQm (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.27%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer