Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Katainen-L'étude des projets de budget n'est pas terminée

Reuters29/10/2014 à 16:48

(Actualisé avec les réactions de la France et de l'Italie) BRUXELLES, 29 octobre (Reuters) - La Commission européenne n'est pas certaine que les projets de budgets 2015 des Etats membres seront au bout du compte jugés conformes aux règles communautaires, a déclaré mercredi le Commissaire sortant aux Affaires économiques et monétaires. "Je veux souligner que cela ne signifie pas que tous les projets de budgets seront nécessairement considérés comme étant complètement conformes au Pacte de stabilité et de croissance", a déclaré Jyrki Katainen, futur vice-président de l'exécutif européen formé par Jean-Claude Juncker, lors d'une conférence de presse. Mardi, la Commission a déclaré qu'aucun projet pour 2015 n'était suffisamment hors des clous pour mériter une action immédiate. ID:nL5N0SN3L8 L'avis rendu mardi "ne préjuge pas" des résultats des analyses complètes qui seront menées d'ici fin novembre, a dit Jyrki Katainen. Il a ajouté qu'une décision définitive serait prise après plusieurs semaines d'examens supplémentaires par la nouvelle Commission, qui entre en fonction samedi et s'est refusé à spéculer quant aux risques de sanctions pour la France et l'Italie, disant qu'il ne pouvait écarter aucune éventualité. Interrogé sur l'amélioration des prévisions budgétaires présentées par la France, il a répondu: "nous n'avons pas eu le temps d'analyser en détail la totalité des mesures." Il a précisé qu'aucun pays ne serait sanctionné pour avoir manqué les objectifs budgétaires en 2014. Selon l'actualisation présentée par la France, le déficit public serait réduit en 2015 de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu initialement, permettant de réduire le déficit structurel, c'est-à-dire hors effet de la conjoncture, de plus de 0,5 point de PIB contre 0,2 prévu jusqu'alors. ID:nL5N0SM4DJ Le ministre des Finances Michel Sapin et le ministre italien de l'Economie Pier Carlo Padoan ont dit tous deux que leurs pays avaient résolu leurs différends budgétaires respectifs avec la CE et qu'ils ne prévoyaient plus de problèmes à l'avenir. "Nous avons une grande collaboration avec la Commission; nous sommes très satisfaits", a dit Pier Carlo Padoan à Reuters, en marge d'une conférence à Berlin. Prié de dire s'il anticipait de nouveaux problèmes, il a répondu: "Aucun problème n'a été annoncé". Quant à Michel Sapin, prié de dire si la France avait encore des problèmes avec l'exécutif européen sur son budget 2015, il a répondu par la négative. Lors de cette conférence berlinoise, 50 pays ont signé un accord portant sur l'échange automatique d'informations fiscales, illustrant les efforts déployés par l'OCDE pour améliorer la transparence et combattre l'évasion fiscale. ID:nL5N0SO46J (Foo Yun Chee, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.