1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

K2 : Denis Urubko, l'hiver sinon rien
Le Point27/02/2018 à 15:58

Il y a eu Hermann Buhl, vainqueur du Nanga Parbat (Pakistan), qui a fait fi des consignes du chef d'expédition de retourner au camp de base : il avait envie d'aller au sommet et il va l'atteindre au prix d'un effort incroyable. Puis, toujours au Nanga Parbat, Reinhold Messner, jeune fougueux qui s'émancipa de l'expédition allemande, gravit la plus haute paroi du monde, le versant Rupal. Aujourd'hui, il faut ajouter Denis Urubko, 44 ans, routard de l'Himalaya, militaire de formation, qui s'est forgé tout là-haut, dans le monde inhumain et archaïque du désert vertical. Considéré à l'heure actuelle comme le meilleur himalayiste, le Kazhako-Russo-Polonais peut se prévaloir de 19 ascensions à 8 000 m, dont plusieurs premières et des assauts en hivernales. En janvier, le grand public l'a découvert lors du sauvetage de l'alpiniste française Élisabeth Revol sur le Nanga Parbat, grâce à une ascension extraordinaire menée de nuit, avec Denis Adam Bielecki et le soutien de l'armée pakistanaise.

Denis Urubko et ses trois compagnons de cordée avaient ensuite repris leur ascension d'un autre 8 000 pakistanais, le K2, interrompue pour venir en aide à la Française. Depuis quelques semaines, des tensions étaient apparues avec le chef d'expédition charismatique et respecté Krzysztof Wielicki, sur le choix de l'itinéraire et la planification du summit day. Aussi ce samedi matin, Denis Urubko...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer