Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Juncker-Ne pas céder aux réactions basiques après les attentats

Reuters15/11/2015 à 13:27

par Jan Strupczewski et Lidia Kelly BELEK, Turquie, 15 novembre (Reuters) - Les pays de l'Union européenne ne doivent pas s'abandonner à des réactions basiques et rejeter les réfugiés après les attentats de Paris, parce que les tireurs étaient des criminels, pas des demandeurs d'asile, a déclaré dimanche le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. En Pologne et en Slovaquie, des voix se sont fait entendre après les attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 129 morts vendredi soir, pour faire un parallèle entre ces violences et l'accueil de réfugiés musulmans. "Il ne faut pas confondre les différentes catégories de personnes qui viennent en Europe", a déclaré Jean-Claude Juncker lors d'une conférence de presse en marge du G20 qui se tient à Antalya en Turquie. Un des auteurs présumés des attentats de Paris a été identifié comme étant entré dans l'Union européenne en passant par l'île grecque de Leros le 3 octobre dernier, en compagnie d'autres réfugiés. A son entrée, il a été identifié et ses empreintes digitales enregistrées. "Celui responsable des attentats à Paris (...), c'est un criminel et pas un réfugié, pas un demandeur d'asile", a martelé le président de la Commission européenne. "J'inviterais ceux en Europe qui tentent de modifier l'ordre du jour que nous avons adopté -- je voudrais leur rappeler d'être sérieux à ce sujet et de ne pas céder à ces réactions basiques que je n'apprécie pas", a-t-il ajouté. Le nouveau ministre polonais chargé des Affaires européennes, Konrad Szymanski, a déclaré samedi que son gouvernement n'était pas d'accord avec l'engagement pris par le gouvernement précédent de participer au programme de répartition des migrants au sein de l'Union européenne et que désormais, "face aux actes tragiques à Paris, nous ne voyons pas la possibilité politique de mettre cela en oeuvre". Samedi, le Premier ministre slovaque, Robert Fico, a déclaré : "Nous disons qu'il y a des risques énormes pour la sécurité lié aux migrations. Espérons que certaines personnes vont maintenant ouvrir les yeux." Il ne faut pas modifier le plan de relocalisation des migrants qui porte sur 160.000 personnes à répartir au sein de l'UE, a rétorqué Jean-Claude Juncker. "Je vois la difficulté, mais je ne vois pas la nécessité de modifier notre approche générale", a-t-il déclaré. Donald Tusk, l'ancien Premier ministre polonais et désormais président du Conseil européen, a rappelé que l'UE appellerait les dirigeants du G20 à apporter une réponse coordonnée à la crise migratoire. Cette année, l'Europe aura sans doute accueilli un million de personnes en provenance d'Asie et d'Afrique. "Nous ne demandons pas à nos partenaire de faire plus que l'Europe, mais nous demandons à la communauté internationale de ne pas faire moins. Tous les pays du G20 partagent la responsabilité associée à cette crise. La solidarité devrait être au coeur de nos décisions", a déclaré Donald Tusk. (Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.