1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Judo : pas de médaille pour la n°1 mondiale Amandine Buchard
Le Parisien27/08/2019 à 07:44

Judo : pas de médaille pour la n°1 mondiale Amandine Buchard

La déception d'Amandine Buchard est à la hauteur de sa contre-performance. Peu après sa défaite en demi-finale face à la Russe Natalia Kouzioutina, la Française n'avait pas le cœur à revenir sur cette nouvelle désillusion face aux journalistes. « Amandine, ça fait partie du job », lui rappelle alors son entraîneur, Larbi Benboudaoud.La licenciée du Red Star Champigny avait débarqué au pays du judo avec le statut de n° 1 mondiale des - 52 kg. Mais elle a échoué dans sa quête de l'or aux Mondiaux de Tokyo, son objectif annoncé après deux médailles de bronze en 2014 et 2018 en - 48 kg. Tout avait pourtant bien débuté avec trois succès nets en éliminatoires.Buchard a finalement échoué sur sa bête noire, la Russe Kouzioutina qui l'avait déjà dominée à quatre reprises. « Je la connais, à chaque fois ça se joue à pas grand-chose » a pesté Buchard après sa défaite sur un contre lors du golden score. Opposée à la Japonaise Ai Shishime dans le match pour la troisième place, la Française n'a pas su relever la tête. « Le combat pour le bronze était pourri. Sur la fin, j'ai lâché. Elle a été meilleure. »« On le savait déjà, la bête noire d'Amandine, c'est Amandine », a sobrement analysé Larbi Benboudaoud. Championne d'Europe 2017, Amandine Buchard devra encore patienter avant d'accrocher son premier titre planétaire. Dans un an, toujours à Tokyo, elle aura l'occasion de prendre sa revanche lors des Jeux olympiques 2020. Thibault BrucKilian Le Blouch (Flam 91), candidat au titre en - 66 kg, a échoué dès le 2e tour face à l'Ouzbek, Sardor Nurillaev. La déception d'Amandine Buchard est à la hauteur de sa contre-performance. Peu après sa défaite en demi-finale face à la Russe Natalia Kouzioutina, la Française n'avait pas le cœur à revenir sur cette nouvelle désillusion face aux journalistes. « Amandine, ça fait partie du job », lui rappelle alors son entraîneur, Larbi ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer