Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Juaben, ce village ghanéen où ils sont tous fous d'Aston Villa
So Foot16/09/2020 à 06:00

Juaben, ce village ghanéen où ils sont tous fous d'Aston Villa

À Juaben, au Ghana, plus de 1000 personnes supportent Aston Villa. Encore plus dingue : là-bas, leur dieu vivant s'appelle Paul McGrath, défenseur des Villans pendant les années 1990.

Roberto Baggio en fait sûrement encore des cauchemars. Avant d'illuminer le Mondial 1994 de sa classe, puis d'envoyer son tir au but dans les tribunes du Rosebowl de Pasadena, Roby avait vécu 90 minutes de calvaire. C'était lors du match d'ouverture, le 18 juin, face à l'Irlande. La raison ? Baggio avait sur son dos un certain Paul McGrath, alors défenseur d'Aston Villa. McGrath va réaliser l'une des performances défensives les plus abouties de l'histoire de la Coupe du monde, alors que, ce jour-là, il avait face à lui l'attaquant le plus chaud de la planète. Pilier de l'équipe irlandaise de 1985 à 1997 (83 sélections), homme fort de Manchester United sous Ron Atkinson (avant de se brouiller avec Alex Ferguson), il a connu les meilleures années de sa carrière à Aston Villa, de 1989 à 1996. Le gaillard a même été élu "Joueur de l'année en Premier League" au terme de la saison 1992-1993, ce qui fait de lui l'un des cinq défenseurs à avoir remporté ce titre honorifique, en compagnie de Colin Todd (1975), Gary Pallister 1992), John Terry (2005) et Virgil van Dijk (2019). Mais ce n'est rien à côté d'un autre titre honorifique que lui a conféré un village au Ghana : celui de... divinité vivante.

"Il y a un dieu du football, et son nom est Paul McGrath"


L'histoire se passe à Juaben, un village situé dans la région d'Ashanti, au Ghana, à quatre heures de route de la capitale Accra. Là-bas, c'est simple, il est pratiquement interdit de supporter une autre équipe qu'Aston Villa. Sur la courte page Wikipedia de la ville, on apprend peu de choses hormis qu'à Juaben, on "cultive la canne à sucre, le riz et la patate douce", et que "la majeure partie des habitants supporte le club d'Aston Villa". D'accord. Mais d'où vient donc ce culte improbable ? Il faut, dans un premier temps, remonter en 2010, année où le Ghana se retrouve à dix doigts d'un Luis Suárez d'une demi-finale de Coupe du monde. Owusu Boakye Amando, un habitant de Juaben, décide cette année-là de fonder le Ghana Lions supporters, un fan club dédié à Aston Villa. Jusque-là, rien d'anormal. Ce sont plutôt les raisons pour lesquelles Owusu a commencé à suivre les Villans qui sortent de l'ordinaire.

Dans un documentaire Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer