1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Journalistes tués au Mali : au moins 35 arrestations en deux jours
Le Parisien06/11/2013 à 00:10

Journalistes tués au Mali : au moins 35 arrestations en deux jours

Des hommages ont été rendus mardi à Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, assassinés samedi à Kidal, au Mali. L'avion transportant les corps des deux journalistes de Radio France Internationale (RFI), est arrivé à l'aube, à l'aéroport de Paris Roissy-Charles-de-Gaulle.

Les cercueils militaires en métal ont été transférés dans le pavillon de réception de l'aéroport en présence d'une vingtaine de proches et autant de salariés de RFI. A l'écart des caméras, les familles ont été reçues par François Hollande qui était aussi venu, selon l'Elysée, les «accompagner dans leur douleur». A RFI, puis à l'Assemblée nationale, une minute de silence a été observée à leur mémoire.

Au Mali, l'enquête progresse. «Au moins 35 personnes ont au total été arrêtées depuis (le début des, Ndlr) investigations, nous mettons tout en ?uvre pour faire avancer les enquêtes», a affirmé une source sécuritaire malienne. Un documents, comprenant notamment des numéros de téléphone, a été retrouvé dans la voiture abandonnée par les ravisseurs près des deux corps.

«Cette pièce a permis d'identifier un premier individu déjà fiché, en 2010, comme un membre d'Aqmi, et de remonter sur deux autres membres du commando. Il est vite apparu que ces trois personnes étaient connues des services de renseignement français en opération au nord du Mali», selon «Le Monde». Le quotidien affirme que les renseignements français ont réussi à mettre un nom sur trois des quatre ravisseurs, qui auraient combattu au sein de la katiba d'Abdelkrim al-Targui, l'un des chefs d'Aqmi.

> Suivez les événements de ce mardi:

20h10. Des numéros de téléphone trouvés dans le 4X4. «Dans la voiture abandonnée non loin du lieu du crime, de précieux numéros de téléphone ont été trouvés, ce qui est un détail important», indique une source administrative de Kidal, la ville où ont été enlevés les deux journalistes. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

39 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7523987
    06 novembre03:28

    Nous sommes très forts !!!! surtout à l'étranger !!!! Bizarre non ????????

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer