1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Journaliste tuée en Irlande du Nord : qu'est-ce que la «Nouvelle IRA» ?
Le Parisien24/04/2019 à 14:22

Journaliste tuée en Irlande du Nord : qu'est-ce que la «Nouvelle IRA» ?

L'Irlande du Nord va-t-elle être touchée par une nouvelle période de « Troubles », ce conflit long de 30 ans qui avait fait près de 3600 morts à la fin des années 1990 ? La question se pose après qu'un groupe républicain a admis mardi sa responsabilité dans la fusillade qui a causé la mort de la journaliste Lyra McKee, jeudi dernier.Ce groupe, baptisé « la Nouvelle IRA », multiplie les actions violentes depuis sa naissance il y a sept ans. Des actions qui suscitent l'inquiétude des Irlandais des deux côtés de la frontière, alors que les accords de paix entre Britanniques et Irlandais ont à peine plus de 20 ans.D'où vient ce groupe ?La Nouvelle IRA (Armée républicaine irlandaise) est un groupuscule créé en Irlande du Nord, aussi appelé Ulster. Cette région du Royaume-Uni a été marquée par des décennies de guerre civile (la période des « Troubles »), opposant deux visions fondamentalement contradictoires : celle des nationalistes catholiques favorables à la réunification du Nord avec la République d'Irlande (le but initial de l'IRA) et des protestants (aussi appelés unionistes ou loyalistes), qui préfèrent rester au sein du Royaume-Uni. Les conflits ont pris officiellement fin en 1998, avec la signature des accords du Vendredi Saint, signés par le Royaume-Uni et l'Irlande, et soutenus par la plupart des partis des deux camps.Mais ces accords ne plaisent pas à certaines franges extrémistes, comme la Nouvelle IRA. Cette dernière, née en 2012, est la fusion de deux organisations, détaille Agnès Maillot, maître de Conférences à l'Université Dublin City et auteure de « L'IRA et le conflit nord-irlandais » (Ed. Presses universitaires de Caen, 2018).« D'un côté, il y avait la Real IRA (IRA Véritable), qui elle-même s'était prononcée contre le processus de paix et les accords du Vendredi Saint de 1998. De l'autre, il y avait le Direct Action Against Drugs, une milice qui intervenait dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer