Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

John Kerry parle sécurité au Kenya avant d'aller à Ryad et Paris

Reuters04/05/2015 à 19:59

(Actualisé, aide, déclarations de Kerry) NAIROBI, 4 mai (Reuters) - John Kerry s'est entretenu lundi pendant une heure et demie à Nairobi avec le président kényan Uhuru Kenyatta des moyens de lutter contre les islamistes somaliens d'Al Chabaab. Le secrétaire d'Etat américain se rendra dans la semaine en Arabie saoudite et en France où les questions sécuritaires seront également à l'ordre du jour. Il a annoncé que Washington débloquerait une aide supplémentaire de 45 millions de dollars pour aider le Kenya à s'occuper des 600.000 réfugiés venus sur son territoire pour fuir les combats en Somalie et au Soudan du Sud. Un mois après le massacre de 148 étudiants dans une université de Garissa, dans l'est du Kenya, John Kerry a estimé que la lutte contre les groupes djihadistes serait gagnée "par notre armée (...) mais aussi par quelque chose de plus puissant et qui fera une grande différence à la fin, notre unité". Il a salué la mémoire des quelque 200 victimes de l'attentat de 1998 contre l'ambassade américaine à Nairobi, revendiqué par Al Qaïda et qui avait préfiguré les attentats du 11 septembre 2001. "La seule place d'Al Qaïda, d'Al Chabaab, de Boko Haram et des autres (groupes djihadistes) est dans le passé", a-t-il affirmé. "Le Kenya sera plus sûr si la Somalie est plus stable, le Kenya sera plus sûr si le Soudan du Sud peut résoudre ses problèmes", a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatie américaine se rendra mercredi et jeudi à Ryad pour évoquer avec les responsables saoudiens les questions de sécurité au Proche-Orient, notamment au Yémen où l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition qui lutte contre les rebelles chiites houthis, a annoncé le département d'Etat. Ce thème sera aussi au coeur de sa réunion avec ses homologues arabes du Conseil de coopération du Golfe (CCG) vendredi à Paris, où il s'entretiendra par ailleurs avec le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius et participera aux cérémonies marquant la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie en 1945. (Lesley Wroughton, avec Marine Pennetier à Paris,; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.