1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

JO 2016 - Aviron : Jérémie Azou et Pierre Houin médaillés d'or

Le Point12/08/2016 à 16:40

Jérémie Azou et Pierre Houin ont remporté la médaille d'or en deux de couple poids légers des régates d'aviron.    

Jérémie Azou et Pierre Houin ont remporté la médaille d'or en deux de couple poids légers des régates d'aviron des Jeux olympiques de Rio, vendredi sur la lagune Rodrigo de Freitas. Le bateau français (6:30.70) a devancé les embarcations irlandaise (6:31.23) et norvégienne (6:31.39).

Sur France Télévisions, Pierre Houin, les larmes aux yeux, exténué, a exprimé ainsi sa joie : « C'est un truc de malade, surtout une finale comme ça. Ce n'était pas fait, c'était une finale olympique et personne n'a rien voulu lâcher, il fallait constamment mettre le maximum, mais en garder un peu sous le pied. Comme on doit puiser dedans, on est dans cet état-là. On est allés au bout du bout, mais il faut aussi qu'on soit à la hauteur de l'événement. N'importe quel rameur, quel qu'il soit, se doit de passer la ligne complètement out en finale des Jeux olympiques, c'est le fait de respecter les Jeux que de faire ça, on ne peut pas faire autrement. »

« Les vomissements en moins, mais le même niveau de douleur »

Quant à Jérémie Azou, très essoufflé, à peine capable de parler, il a ainsi témoigné : « (Est-ce que c'est la même sensation qu'il y a quatre ans?) Avec les vomissements en moins, mais le même niveau de douleur. Stany Delayre, cet homme de l'ombre, c'est le troisième homme du bateau, c'est grâce à lui qu'on gagne aujourd'hui. C'est un ami, je l'embrasse, j'espère que ce sera une belle...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer