Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jeunes: les missions locales recrutent 2.000 conseillers (président)
AFP03/05/2021 à 11:34

Les missions locales vont lancer mardi une campagne de recrutements de 2.000 conseillers cette année afin de mettre en oeuvre le plan "un jeune, une solution", a annoncé à l'AFP le président de leur Union nationale, Stéphane Valli.

Ce recrutement vise "à pouvoir réaliser l'objectif de doubler de 100.000 à 200.000 en 2021 les bénéficiaires de la Garantie jeunes", ce dispositif d'insertion des jeunes sans emploi ni formation, soit environ "un conseiller pour 50 jeunes", a expliqué M. Valli.

Si la campagne de communication est lancée mardi, "30 à 40% des recrutements" sont déjà en cours au niveau des 436 millions locales. "Chaque mission locale a eu connaissance de son objectif de Garantie jeunes et du financement qui va avec pour cette année", a-t-il indiqué.

Le conseiller est le référent du parcours des jeunes sur les questions de formation et d'emploi mais aussi éventuellement de logement, santé, mobilité, etc.

"Le profil, c'est une personne sensible aux questions de la jeunesse, qui a une formation d'économie sociale mais avant tout le sens des contacts humains", a résumé M. Valli.

Créée sous le quinquennat Hollande, la Garantie jeunes assure aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont "ni en emploi ni en études ni en formation" une allocation mensuelle (d'un montant maximal de 497 euros). En contrepartie, les bénéficiaires s'engagent à suivre un parcours d'insertion intensif et collectif en mission locale.

Selon la Dares, fin 2019, 43% des bénéficiaires - dont 75% n'avaient pas le niveau Bac - avaient ainsi accédé à un emploi, une formation, un contrat en alternance ou une création d'entreprise.

En début d'année le gouvernement a lancé le chantier de la "Garantie jeunes universelle", c'est-à-dire la généralisation de la rémunération des parcours vers l'emploi que le gouvernement préfère à une extension du RSA aux moins de 25 ans. La ministre du Travail devrait présenter ses conclusions dans les prochaines semaines.

Selon M. Valli, "il y a 150.000 jeunes précaires qui pourraient bénéficier d'un accompagnement intensif complémentaire à celui de la Garantie jeunes actuelle".

La Garantie jeunes s'adresse aux plus éloignés de l'emploi, avec un accompagnement intensif sur une durée longue. "Il y a des jeunes qui ont besoin d'un accompagnement intensif fort pour des durées plus courtes", ajoute le président de l'UNML qui plaide pour de "la souplesse" dans ces dispositifs.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    03 mai20:14

    Quand parlera t'on de productivité dans nos administrations au lieu de recruter pléthore de fonctionnaires ou futur fonctionnaires.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer