Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Jeune tué à Cherbourg: la policière qui a fait feu mise en examen pour meurtre
information fournie par AFP 11/06/2024 à 22:48

Jeune tué à Cherbourg: la policière qui a fait feu mise en examen pour meurtre ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Jeune tué à Cherbourg: la policière qui a fait feu mise en examen pour meurtre ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

La policière qui a tué par balle un jeune homme de 19 ans après un contrôle dimanche soir à Cherbourg (Manche) a été mise en examen mardi pour homicide volontaire, a annoncé le parquet de Coutances.

"La fonctionnaire de police a été placée sous contrôle judiciaire strict" qui lui interdit notamment de se rendre à Cherbourg, d'exercer l'activité de policière et lui impose de se soumettre à des mesures d'examen, de traitement ou de soins, de ne pas détenir ou porter une arme, a ajouté dans un communiqué le procureur de la République à Coutances Gauthier Poupeau.

Dans la soirée de dimanche, un équipage de trois policiers a tenté de contrôler un véhicule roulant à une vitesse excessive à Cherbourg-en-Cotentin, avait indiqué lundi le procureur cherbourgeois Pierre-Yves Marot qui s'est dessaisi au profit du pôle de l'instruction de Coutances.

Le conducteur n’a "pas obtempéré aux sommations" et a poursuivi sa route avant d'être forcé à s'arrêter par le véhicule d'un second équipage de police.

Les trois occupants ont alors pris la fuite à pied, l'un est parvenu à s'échapper, un autre a été arrêté et placé en garde à vue pour recel, le véhicule étant signalé comme volé, toujours selon le parquet de Cherbourg.

"Le troisième individu, un jeune homme âgé de 19 ans originaire de Cherbourg-en-Cotentin, s’est trouvé face à deux des policiers du deuxième équipage et a bousculé volontairement l’un d’eux en prenant la fuite", avait précisé M. Marot.

"Le fonctionnaire a alors utilisé un pistolet à impulsion électrique" alors qu'un "autre agent faisait usage de son arme à feu, le touchant mortellement au niveau de la poitrine", selon le parquet de Cherbourg.

A l'issue de la mesure de garde à vue de la policière, celle-ci a été "présentée à un juge d'instruction et mise en examen du chef d'homicide volontaire", a indiqué le procureur de Coutances.

"Les investigations se poursuivent, sur commission rogatoire confiée à l'IGPN, sous l'autorité du juge d'instruction. Elles permettront de déterminer les circonstances exactes du déroulement des faits", conclut M. Poupeau.

La mort du jeune homme a entraîné une série de "violences urbaines" à Cherbourg, a indiqué la préfecture de la Manche sur X. Plusieurs arrêtés ont été pris pour interdire le transport et la vente de feux d'artifice et de carburant en récipient transportable ou pour "l'autorisation de la captation d'images des caméras des aéronefs", précise le préfet dans ce message.

12 commentaires

  • 12 juin 17:45

    M5441845 Il est écrit dans cet article et ce n'est que des présomptions "au niveau de la poitrine". Il faut attendre plus de précisions.


Signaler le commentaire

Fermer