Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jérôme Cahuzac nie avoir fraudé pour plusieurs millions d'euros

Reuters21/05/2013 à 12:58

JÉRÔME CAHUZAC DÉMENT AVOIR FRAUDÉ POUR PLUSIEURS MILLIONS D'EUROS

PARIS (Reuters) - Jérôme Cahuzac a déclaré mardi avoir rapatrié "en totalité" les sommes qu'il a dissimulées au fisc français, assurant qu'elles ne dépassaient pas 685.000 euros.

Pour sa première intervention médiatique depuis sa "confession" du 16 avril sur l'existence d'un compte clandestin, l'ancien ministre du Budget a indiqué en outre sur RTL qu'il avait envisagé de se présenter à la législative partielle de son fief de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) parce qu'il estimait "devoir des explications" à ses électeurs.

"J'espérais cette campagne pour donner des explications à ceux qui, me semble-t-il, étaient en droit de me les demander et puis j'avais aussi un bilan à défendre", a-t-il dit.

"J'avais envie de dire aussi à l'occasion de cette campagne ce qu'était selon moi peut-être l'état du pays avec une liberté pleine et entière (...)", ajoute Jérôme Cahuzac en insistant sur le fait qu'il ne voulait ni absolution, ni amnistie.

L'ancien ministre a annoncé au cours du week-end qu'il renonçait à se présenter à l'élection partielle du Lot-et-Garonne, où un sondage le créditait de 11% des voix.

Il a indiqué que l'argent de sa fraude fiscale avait été rapatrié, soit "un peu moins 685.000 euros, en totalité à la disposition de la justice", démentant les informations de certains médias mentionnant des sommes de plusieurs millions d'euros.

Il avait évoqué en avril un montant de 600.000 euros.

"Il ne s'agit pas d'un reliquat, il s'agit des sommes que j'ai dissimulées", a-t-il déclaré en réponse à une question, en précisant qu'elles l'avaient été "pour l'essentiel il y a presque 20 ans à une époque je n'étais pas élu, ou je n'envisageais pas de l'être."

ADMINISTRATION IRRÉPROCHABLE

"Il y a un peu plus de 20 ans, ces actions étaient je le crains d'une banalité bien triste (...) dans les milieux professionnels que je pouvais fréquenter", a dit l'ancien chirurgien.

Son retour dans les médias coïncide avec le début, lundi à l'Assemblée nationale, des travaux de la commission parlementaire chargée de faire la lumière sur la gestion de l'affaire par le gouvernement, notamment pour savoir ce que savaient certains ministres sur le dossier avant sa démission.

Elle a commencé ses travaux par l'audition du journaliste de Mediapart qui a lancé l'affaire, Fabrice Arfi, et du directeur du site d'information, Edwy Plenel.

Jérôme Cahuzac a indiqué sur RTL qu'il se rendrait devant la commission s'il est convoqué, ce qui n'est pas encore le cas selon lui.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, qui doit lui aussi être auditionné par la commission d'enquête, a réaffirmé sur BFM-TV et RMC que l'administration fiscale avait été "irréprochable" dans cette affaire, notamment dans ses requêtes infructueuses auprès du fisc suisse dont la forme est aujourd'hui contestée.

Il a indiqué qu'il dirait aux enquêteurs la même chose que ce qu'il a déclaré devant la commission des Finances de l'Assemblée, "à savoir que l'administration fiscale avait fait tout ce qu'elle pouvait, tout ce qu'elle devait, qu'elle avait été irréprochable, exemplaire sous mon autorité".

"Jusqu'au jour où Jérôme Cahuzac a fait l'aveu qu'il avait menti, personne, je dis bien personne au gouvernement n'était au courant de cela", a assuré le ministre.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.