Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jean-Vincent Placé renvoie Arnaud Montebourg à l'accord PS-EELV

Reuters02/04/2012 à 13:24

JEAN-VINCENT PLACÉ RENVOIE ARNAUD MONTEBOURG À L'ACCORD PS-EELV

PARIS (Reuters) - Le député socialiste Arnaud Montebourg, qui a déclaré dimanche qu'un accord avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV) pour les élections législatives n'était "pas écrit (...) à ce jour", dit "n'importe quoi" sous le coup d'une "forte amertume", a estimé lundi sur RTL le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé.

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV, a rappelé pour sa part sur i>TELE les socialistes à leurs engagements, soulignant qu'elle croyait à "la parole donnée".

Pierre Moscovici, directeur de campagne du candidat socialiste François Hollande, a assuré sur LCI qu'il n'y avait pas de raison de revenir sur l'accord signé.

Arnaud Montebourg, élu de Saône-et-Loire et représentant spécial de François Hollande dans la campagne présidentielle, a affirmé dimanche sur BFM TV-Le Point-RMC Info qu'"il n'est pas écrit que l'accord soit trouvé à ce jour" avec EELV pour les législatives de juin.

"C'est un accord qui pose un certain nombre de problèmes et de questions qui ont été pointées", a-t-il dit à propos de l'accord de mandature difficilement scellé en novembre dernier entre le PS et EELV.

Réponse de Jean-Vincent Placé lundi matin : "L'accord est signé".

"J'invite Arnaud Montebourg à regarder le site internet du Parti socialiste, parti qu'il connaît. Il verra sur ce site le texte de l'accord".

"Il avait dit il y a cinq ans, 'le problème de la candidate socialiste (Ségolène Royal-NDLR), c'est son compagnon (François Hollande-NDLR)'. Je ne sais pas s'il le pense toujours", a ironisé le sénateur écologiste de l'Essonne, qui a négocié le volet programmatique de l'accord de novembre avec le socialiste Michel Sapin.

"Arnaud est un type très brillant et très intelligent, il a une capacité quand même à dire régulièrement n'importe quoi", a-t-il poursuivi.

"LITTÉRATURE"

Pour l'élu écologiste, Arnaud Montebourg, en "féodal cumulard qu'il est devenu", laisse éclater une "forte amertume" quant à la répartition des circonscriptions législatives définie par l'accord PS-EELV. "Ça lui fait dire n'importe quoi".

Dès janvier, le "troisième homme" de la primaire d'investiture socialiste avait prévenu qu'il n'appliquerait pas l'accord, quitte à être exclu de son parti.

Arnaud Montebourg plébiscite une candidate socialiste pour la deuxième circonscription de Saône-et-Loire, qui est actuellement contrôlée par l'UMP et a été dévolue à un candidat d'Europe Ecologie-Les Verts, comme une soixantaine d'autres circonscriptions.

"Il y a des contradictions dans toutes les coalitions politiques, donc c'est normal qu'il y ait des discussions et des mises à plat, donc il y aura des discussions après les présidentielles pour préparer les élections législatives et je ne peux pas préjuger du résultat de cette discussion", a déclaré dimanche soir Arnaud Montebourg, qui prône par ailleurs un accord avec le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, à 15% dans un sondage.

Le député n'est pas le seul, au Parti socialiste, à juger l'accord de novembre 2011 par trop généreux pour les écologistes dont la candidate à l'élection présidentielle, Eva Joly, n'est créditée que de 2% à 3% des intentions de vote.

"J'ai passé un accord avec la première secrétaire du Parti socialiste, qui s'appelle Martine Aubry, accord qui a été approuvé par celui qui est le candidat des socialistes. Pour le reste, c'est littérature", a martelé lundi Cécile Duflot.

"Je suis, sur ces questions-là, très à l'ancienne, je crois à la parole donnée", a-t-elle ajouté.

Pierre Moscovici a été catégorique sur LCI: "Je suis d'une formation très juriste, les accords sont faits pour être respectés, il n'y a pas de raison de revenir là-dessus, l'accord est signé".

Sophie Louet

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.